Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

Vaucluse : la SAS Ventoux Luberon est née

"On veut devenir incontournables pour les centrales d'achat, et développer des nouveaux marchés à l'export, comme l'Irlande ou le Danemark", explique Jérome Chabert, président de la Sica des Bories.
"On veut devenir incontournables pour les centrales d'achat, et développer des nouveaux marchés à l'export, comme l'Irlande ou le Danemark", explique Jérome Chabert, président de la Sica des Bories.

Dans le Vaucluse, la Sica Edelweis et la Sica des Bories viennent de s'associer pour créer la SAS Ventoux-Luberon, un bureau de vente qui pèse désormais 4 000 tonnes de produits pour 75 producteurs.

"On veut devenir incontournables pour les centrales d'achat, et développer des nouveaux marchés à l'export, comme l'Irlande ou le Danemark", explique Jérome Chabert, président de la Sica des Bories, qui tient à préciser que "les deux structures ont présenté des bilans positifs cette année."

Des investissements en commun

La présidence du  bureau de vente est assurée par la Sica des Bories, représentée par son président Jérôme Chabert, tandis que la Sica Edelweis, représentée par Christophe Rimbert, assure la direction générale. Le service commercial est placé sous la responsabilité de Frédéric Garcia, le directeur de la Sica des Bories.

"Une qualiticienne assurera également l'homogéisation de l'agréage des deux structures", explique Jérôme Chabert, qui n'exclut pas la mise en place, à moyen terme, d'une marque commerciale commune.

La SAS Ventoux-Luberon se positionne dorénavant parmi les 400 plus gros fournisseurs de fruits et légumes français, avec  2000 t de raisin, 800 t de cerise, mais également de l'abricot,  de la fraise et de la prune.

Même si les deux Sica sont déjà en mesure d'effectuer des investissements communs, Jérôme Chabert espère "que d'autres structures [les] rejoindront".

Fleur Masson

Ajouter un commentaire