Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

​Coronavirus

Italie : la pénurie de main-d’œuvre pourrait engendrer 25% de pertes de production

Publié le 19/03/2020 par Bérengère Bosi dans
En italie, la pénurie de main-d'œuvre liée à l'épidémie de coronavirus pourrait engendrer une perte de 25% de la production agricole, selon la Coldiretti. Photo : Pavel/Adobe stock
En italie, la pénurie de main-d'œuvre liée à l'épidémie de coronavirus pourrait engendrer une perte de 25% de la production agricole, selon la Coldiretti. Photo : Pavel/Adobe stock

Comme en France, la fermeture des frontières liée à l’épidémie de coronavirus pourrait engendrer de grandes pertes agricoles en Italie.
 
Avec 370 000 travailleurs saisonniers étrangers qui viennent chaque année faire les récoltes, l’Italie s’inquiète d’une pénurie de main-d’œuvre en cette période de pandémie.
Selon le syndicat italien Coldiretti, en 2019, plus de 100 000 Roumains, 35 000 Marocains, 34 000 Indiens, 32 000 Albanais, 14 000 Sénégalais, 13 000 Polonais, 13 000 Tunisiens, 11 000 Bugares, 10 000 Macédoniens, et 10 000 Pakistanais sont venus travailler dans les exploitations agricoles.

La fermeture des frontières et le manque de main-d’œuvre qui va en découler pourraient engendrer une perte de 25% des récoltes italiennes. Parmi les activités les plus touchées : la récolte de fraises et d’asperges, la mise en marché de pommes, de poires et de kiwis, mais également les récoltes de tomates, de choux et de fenouil.
Face à l’urgence de la situation, la Coldiretti demande une simplification des démarches pour favoriser le recrutement de saisonniers, notamment des étudiants et jeunes retraités. La situation est d’autant plus urgente que l' « hiver chaud et sec […] a avancé les cycles de production ». La récolte des premiers fruits doit démarrer dans les jours à venir.

Ajouter un commentaire