Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

Raisin de table

Récolte de retour à la normale

Les producteurs de raisin de table ne sont pas sans craindre les impacts de l’embargo Russe. "On a peur du basculement, sur le marché français, de raisins italiens non exportés vers la Russie", explique A. Lacoste, directrice de l’AOP raisin. Photo: DR
Les producteurs de raisin de table ne sont pas sans craindre les impacts de l’embargo Russe. "On a peur du basculement, sur le marché français, de raisins italiens non exportés vers la Russie", explique A. Lacoste, directrice de l’AOP raisin. Photo: FM

Selon Alexandra Lacoste, directrice de l’AOP nationale Raisin de table, la récolte 2014 est normale à moyenne : « On a démarré la pleine production en fin de semaine 36. Par rapport au niveau historiquement faible des récoltes 2012 et 2013, la récolte 2014 signe un retour à la normale en termes de tonnage. Les baies sont grosses et belles. »

Epée de Damoclès

Mais les producteurs ne sont pas sans craindre les impacts de l’embargo. « Notre souci n’est pas l’import direct mais le basculement éventuel sur notre marché national des raisins italiens non exportés vers la Russie. Il faudrait que l’Italie ait d’autres alternatives de dégagement ! »

Pour l’instant, la distribution joue le jeu de la carte France. « Les programmes sont calés. Mais on commence la saison avec une épée de Damoclès sur la tête : si les rayons sont inondés avec de l’Italia sans prix, cela risque d’être difficile ».

Heureusement, l’espèce raisin de table correspond à des variétés distinctes, liées à des terroirs et identifiées par les consommateurs.

A NOTER DES A PRESENT DANS VOS AGENDAS, la présentation du plan stratégique raisin de table 2015-2025, le 4 novembre prochain à l'université d'Avignon.
 

1div class="articles-similaires-titre">Dans la même rubrique

Ajouter un commentaire