Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

Primeurs

Ventes à la sauvette : Saveurs Commerce dépose plainte

Face à la multiplication des vendeurs à la sauvette, les 807 primeurs parisiens, en magasin ou sur marché, demandent par la voix de Saveurs Commerce, que soit rétablie une concurrence saine et loyale. Photo AndriiKoval/Adobe Stock
Face à la multiplication des vendeurs à la sauvette, les 807 primeurs parisiens, en magasin ou sur marché, demandent par la voix de Saveurs Commerce, que soit rétablie une concurrence saine et loyale. Photo AndriiKoval/Adobe Stock

Les 8 et 9 septembre derniers, les policiers du commissariat du 18e arrondissement de Paris ont arrêté plusieurs membres de la filière illégale de vente de fruits et légumes à la sortie des métros. Une action saluée par la fédération Saveurs Commerce, qui a décidé de se constituer partie civile dans la procédure en cours, expliquant que :

Cette démarche est avant tout motivée par la sécurité alimentaire des consommateurs et l'instauration d'une concurrence loyale.

Selon la fédération, le phénomène des ventes à la sauvette semble avoir pris de l'ampleur, depuis quelques années, dans la capitale, avec un accroissement des produits proposés. Et ces vendeurs illégaux causent un préjudice économique aux commerçants et dégradent l'image de la profession :

Aucune règle en matière d'affichage, d'hygiène et de sécurité du consommateur n'est respectée. Les denrées alimentaires, d'origine non connue, sont ainsi manipulées de façon inadaptée par des vendeurs sans aucune expertise.

  
Une filière démantelée en mars dernier

Saveurs commerce compte désormais sur le tribunal pour diligenter une enquête plus approfondie sur l'origine de ces ventes afin de démanteler les réseaux « mafieux » qui les alimentent. Ces mêmes policiers du 18e arrondissement avaient déjà fait tomber un réseau en mars dernier.
 
Saveurs Commerce a déjà eu l’occasion, à de nombreuses reprises, d’alerter les pouvoirs publics sur cette problématique. Lors de la campagne pour les élections municipales de 2020, la fédération avait lancé, à travers son syndicat national, l’Umap1, une pétition à destination des élus parisiens pour obtenir « de véritables engagements » face à ce phénomène jugé inacceptable. Il semblerait que les choses aient bien peu changé depuis…

1) Union de métiers alimentaires de proximité (ex-UNDFL)
 

Ajouter un commentaire