Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

Appel à manifestation d’intérêt « Accélérer la transition alimentaire »

Neuf premiers projets sélectionnés

Revalorisation des fruits et légumes déclassés, transformation d’invendus, jardins d'insertion… Au-delà de la pérennité économique du modèle, une attention particulière a été portée sur l’impact social, environnemental et territorial des projets. Photo : redaktion93/Adobe stock
Revalorisation des fruits et légumes déclassés, transformation d’invendus, jardins d'insertion… Au-delà de la pérennité économique du modèle, une attention particulière a été portée sur l’impact social, environnemental et territorial des projets.

La Banque des Territoires annonce que les premiers projets de l’appel à manifestation d’intérêt (AMI) « Accélérer la transition alimentaire » sont sélectionnés.
Lancé le 28 juin 2021, cet AMI a pour objectif de soutenir les projets à fort potentiel en faveur d’une alimentation durable, saine et accessible à tous. Doté d’une enveloppe d’investissement de 23 millions d’euros, celui-ci court sur trois ans. À l’issue de la période de dépôt des candidatures le 29 octobre, un premier comité composé d’investisseurs de la Banque des Territoires, de partenaires et d’experts de la transition alimentaire a sélectionné neuf projets.
 
Ces premiers projets lauréats sont :
 

  • Terra Alter Native : la 5coopérative du réseau Terra Alter, qui alimente la restauration collective en produits bio et locaux, aura pour but la production de fruits et légumes sur le territoire occitan (Haute-Garonne, Hautes-Pyrénées, Occitanie);
  • Les Jardins de Solène : entreprise d’utilité sociale à Pernes-les-Fontaines (Vaucluse) revalorisant des fruits et légumes déclassés en les transformant pour les distribuer en restauration collective (Paca);
  •  Moi Moche et Bon : société coopérative d'intérêt collectif commercialisant des jus de fruits et légumes élaborés à partir d'invendus (Bas-Rhin); 
  • Cocci'Saveurs : atelier de transformation de légumes, produits laitiers et carnés, associé à la Ferme de la Coccinelle, à Witternheim (Bas-Rhin, Grand-Est);
  •  Compagnie française de la conserve : conserverie dédiée à la restauration collective dans le Cambrésis (Nord, Hauts-de-France);
  •  Elovio : société coopérative d'intérêt collectif proposant une offre de restauration et traiteur durable (100 % bio, équitable, locale, de saison, zéro déchet…) en direct d'un réseau de 50 producteurs locaux (Bas-Rhin et Haut-Rhin);
  •  La Dauphinette : conserverie de légumes et produits de la mer à Saint-Pierre-et-Miquelon;
  •  Réseau Manger Bio : réseau de 24 plateformes locales coopératives de distribution de produits bio en restauration collective (ensemble du territoire);
  •  Tout Autour des Moulins : filière intégrée blé/farine/pain dans l'Aude, portée par une entreprise d’utilité sociale (Occitanie).

 

« Au-delà de la pérennité économique du modèle, une attention particulière a été portée sur leur impact social, environnemental et territorial. Ces neuf projets entreront dans le processus d’instruction en vue d’un investissement, après avoir bénéficié, s’ils le nécessitent, de missions d’ingénieries économique, juridique ou technique, financées par la Banque des Territoires. Une communauté rassemblant les porteurs de projets et un écosystème autour de l’AMI seront aussi créés, pour leur permettre de partager connaissances, retours d’expérience et bonnes pratiques », souligne la Banque des Territoires.

 
La seconde session de candidature est d’ores et déjà ouverte sur le site de la Banque des Territoires : le prochain relevé de candidature aura lieu le 25 mars 2022.

 

Dans la même rubrique

Ajouter un commentaire