Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

Dynamique régionale

Inauguration de la maison des maraîchers nantais

La maison des maraîchers nantais a été inauguré à Pont-Saint-Martin. De gauche à droite: Antoine Thiberge directeur de la maison des maraîchers,  Philippe Retière président de la FMN, David Dubois responsable de la commission jeunes marâichers.
La maison des maraîchers nantais a été inauguré à Pont-Saint-Martin. De gauche à droite: Antoine Thiberge directeur de la maison des maraîchers, Philippe Retière président de la FMN, David Dubois responsable de la commission jeunes marâichers. Photo: LKP

L'inauguration de la maison des maraîchers nantais et de la ferme expérimentale s'est tenu le 30 septembre 2016.

La structure IPM – Innovation et Prospective Maraîchère – regroupant les présidents d’OP, du Comité départemental de développement maraîcher (CDDM) et de la Fédération des maraîchers nantais (FMN) de Loire-Atlantique avait souhaité recréer la maison des maraîchers nantais du boulevard Benoni Goulin, mais avec une vocation bien plus large, en y associant une ferme expérimentale. David Dubois de la commission jeunes maraîchers de la FMN avait piloté le groupe de travail "construction".

Vendredi dernier, c’était donc fête de famille pour l’inauguration d'un lieu collectif d’échanges et d’expérimentations à Pont-Saint-Martin (44), une localisation équidistante des bassins de production.

Une maison commune

On pourrait qualifier cette maison commune d’équipement et d’outil. Elle est bien davantage tant la cohésion professionnelle du maraîchage nantais est forte (à quelques exceptions près…).
Philippe Retière, président de la FMN se réjouissait : "Cette maison devient le bras armé de l’expérimentation maraichère régionale - notamment sur des solutions alternatives - ainsi qu’une plateforme de transfert de technologie pilotée par le CDDM."

La ferme maraîchère nantaise a été construite en partenariat et en complémentarité avec le CTIFL et Végépolys. Via l’Arelpal1, elle constitue un lieu d’échanges avec les départements limitrophes de Maine-et-Loire et de Vendée.

Le président nantais poursuit : "Cette maison constitue un outil au service des mutations que nous devons anticiper et accompagner. Elle réunit toutes les conditions de réussite des différents chantiers du plan de développement durable de la fédération, inclus ceux sur l’emploi et les compétences grâce au pôle formation ."
 
Côté financement, les partenaires institutionnels y ont cru ; une concordance des aides régionales s’est enclenchée, déclenchant le versement d’une enveloppe européenne.

Linda Kaluzny-Pinon
1 Association coordonnant l’expérimentation régionale (CTIFL, CDDM, CDDL, GDM) et animée par Brigitte Pelletier, directrice du CDDM.

L'article complet, avec la visite du site, est à retrouver dans le prochain numéro de Culture légumière de Novembre 2016.

 

Ajouter un commentaire