Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

Harvery AM-8

La nouvelle plateforme automotrice en démo

Adaptée pour les vergers en haies fruitières, la plateforme automotrice Harvery AM-8 permet de travailler toute la hauteur de l’arbre, grâce à sa conception en paliers successifs, jusqu’à 4 m.
Adaptée pour les vergers en haies fruitières, la plateforme automotrice Harvery AM-8 permet de travailler toute la hauteur de l’arbre, grâce à sa conception en paliers successifs, jusqu’à 4 m. Photo : O.Lévêque/Pixel Image

La nouvelle plateforme automotrice multipaliers Harvery AM-8 a été présentée hier à Vernoux-en-Gâtine dans les Deux-Sèvres, sur le verger de Philippe Cantet, initiateur du projet Harvery. De nombreux producteurs avaient fait le déplacement pour voir ce deuxième prototype, tout juste livré et correspondant à 95% à la machine finale, qui sera produite en présérie en 2016 pour le Val de Loire, puis commercialisée plus largement en 2017. Philippe Cantet explique:

"Nous souhaitions une machine qui puisse tout faire: taille, mise en place des filets, éclaircissage, récolte. C’est le cas de l’Harvery AM-8, qui répond ainsi aux trois enjeux prioritaires des vergers: obtenir une meilleure productivité, atténuer la pénibilité du travail et préserver la qualité du fruit."

Adaptée pour les vergers en haies fruitières, cette machine permet de travailler toute la hauteur de l’arbre, grâce à sa conception en paliers successifs. Il est ainsi possible de travailler jusqu’à 4 m de haut, pour une largeur de plateforme allant de 1,80 m  à 2,80 m. Les personnes s’installent sur les deux blocs palier et se répartissent de chaque côté du plan incliné. Olivier Duval, chef de culture chez Philippe Cantet détaille:

"Pour atténuer les troubles musculo-squelettiques, le système de paliers asymétriques combiné au plan d’inclinaison variable assure un travail à hauteur avec une distance optimale. Vous évitez ainsi de vous pencher trop régulièrement ou de lever les bras au-dessus des épaules."

Confort et qualité de travail

Lors de la récolte, les palox progressent sur ce plan incliné, remplis par les opérateurs, puis sont évacués par l’arrière de la machine à l’aide d’un système hydraulique. Le remplissage de palox inclinés évite les mâchures dues au déplacement des fruits, expliquent les constructeurs. Doté d’un moteur trois cylindres de 17 ch, la plateforme peut avancer de 30 m/h à 5 km/h.

Avec un prix de vente qui devrait se situer autour de 50 000 euros, l’Harvery AM-8 sera au-dessus du prix de ses concurrentes, mais offrant davantage de confort, de sécurité et d’optimisation du travail selon son concepteur. Les aides du PCAE (jusqu’à 40% de prise en charge) et les contrats préventions de la MSA devraient aussi pouvoir participer à la rendre plus accessible.


De gauche à droite : Simon Allonneau, responsable machinisme, Olivier Duval, chef de culture, Philippe Cantet, pomiculteur à Vernoux-en-Gâtine, et Steeve Biesbrouck, chef d’équipe et chauffeur.



Retrouvez l'article complet dans le prochain numéro de décembre de L'Arbo !

Ajouter un commentaire