Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

Hérault

Vergers de pommiers

Attention au feu bactérien

À l'occasion de la journée technique pomme chez Sud Expé, Matthieu Bouniol a insisté sur les mesures prophylactiques à mettre en place contre le feu bactérien. © A.Bressolier/Pixel Image
Cela faisait plus de 10 ans que des symptômes de feu bactérien n’avaient pas été observés en vergers de pommier dans l’Hérault. L’année 2018 aura signé l’arrêt de cette « trêve » « Ce sont surtout de jeunes vergers qui ont été touchés, a souligné Matthieu Bouniol, responsable du pôle arboriculture chez Sud Expé , lors de la journée technique pomme...

Signes de qualité

Olives : la « Lucques du Languedoc » décroche l’AOP

Publié le 24/02/2017 par Danielle Bodiou dans
La « Lucques du Languedoc » est une olive verte entière, qui présente au niveau du fruit et du noyau une forme visuelle caractéristique asymétrique, en croissant de lune. Crédit photo : L'Oulibo
La Commission européenne a enregistré la dénomination « Lucques du Languedoc » en appellation d’origine protégée (AOP), par règlement paru au Journal Officiel de l’Union européenne le 15 février 2017.

​Mouche méditerranéenne

Premiers dégâts sur pomme dans l’Hérault

Pour la première fois depuis 15 ans, des variétés plus précoces ont été touchées par la mouche méditerranéenne dans l'Hérault.
À l’occasion de la traditionnelle matinée pomme du CEHM à Marsillargues (34), Claude Tronel a appelé les producteurs à la plus grande vigilance car les premiers dégâts sur pomme de la mouche méditerranéenne ont été confirmés par le laboratoire montpelliérain de l' Anses en ce début de semaine. "Depuis que nous suivons de manière précise ce...

Intempéries

Les vergers languedociens relativement épargnés

Malgré les pluies diluviennes qui se sont abattues récemment sur la région, les vergers languedociens ont été relativement épargnés.
Le Languedoc-Roussillon a subi de nombreuses intempéries au cours des dernières semaines. Les départements de l’Héraut et du Gard ont été les plus touchés avec des cumuls atteignant parfois les 350 mm en quelques heures dans certains secteurs. (À titre de comparaison, la pluviométrie moyenne à Montpellier dépasse rarement les 800 mm… par an!)