Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

Vente de phyto

« Ne pas confondre achat et utilisation » (collectif Sauvons les fruits et légumes de France)

Le collectif constate que les ventes de cuivre et de soufre augmentent encore malgré leurs impacts sur l'environnement, faute d'alternatives efficaces. Photo : cherokee4 / Adobe Stock
Le collectif constate que les ventes de cuivre et de soufre augmentent encore malgré leurs impacts sur l'environnement, faute d'alternatives efficaces. Photo : cherokee4 / Adobe Stock

Alors que l’UIPP vient de publier les chiffres des volumes de vente des produits phytopharmaceutiques pour 2018, le collectif Sauvons les fruits et légumes de France appelle à la plus grande prudence quant à l’interprétation de ces données.
« Certaines associations environnementalistes ont communiqué sans vergogne sur une augmentation massive des ventes de pesticides en France en 2018, sans même reprendre les éléments d'explication », constate le collectif. Si les ventes aux distributeurs ont en effet progressé de 8% par rapport à 2017, cela s’expliquerait avant tout par le changement du système de calcul de la redevance pour pollution diffuse (RPD) qui a entraîné une augmentation importante de cette dernière et par conséquent une hausse des prix des produits phytopharmaceutiques pour les agriculteurs, ce qui les a menés à anticiper leurs achats en fin d’année 2018 . « Il s'agit bien d'achat et non d'utilisation. Il y a là une première confusion », souligne le collectif.
Ce dernier précise également que « ce ne sont pas des incantations qui feront baisser l'usage des pesticides en France » et que « la recherche d'alternatives doit être réelle et doit fournir aux producteurs des solutions économiquement viables. »

1div class="articles-similaires-titre">Dans la même rubrique

Ajouter un commentaire