Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

​Cerises

Une production dans la moyenne

Publié le 21/06/2018 par Aude Bressolier dans
En 2018, le niveau de production s’améliorerait en Paca. Photo : C.Even/Pixel image
En 2018, le niveau de production s’améliorerait en Paca. Photo : C.Even/Pixel image

Cette année, la production de cerises devrait être proche de celle de l’an dernier et du niveau moyen 2013-2017. En date du 1er juin, elle a ainsi été estimée en hausse de 1% sur un an, à 40 400 tonnes (dont 8 000 tonnes à destination de l’industrie) par les services de la statistique et de la prospective du ministère de l’Agriculture.

Une récolte perturbée par la pluie

Le fait marquant de cette campagne reste, pour le moment, le climat pluvieux persistant en mai qui a notamment perturbé la récolte des cerises précoces en Languedoc-Roussillon.
En vallée de la Garonne, les volumes commercialisés ont également reculé en raison de tris importants et du ralentissement de la collecte.
En vallée du Rhône, le ramassage de la variété Burlat a parfois été arrêté, en raison de difficultés de tenues et de mévente.
« En région Paca, malgré les intempéries, la production est prévue en hausse sur un an (+ 10 %), mais dans la moyenne 2013-2017 », complète le SSP, tout en soulignant que la drosophile n’est pas menaçante.
Alors que la floraison dans les principaux pays producteurs avait été abondante, la pluie et la grêle a affecté la production en Italie et en Espagne, selon Infofruit. En revanche, la production et les exportations truques s’annoncent élévées.

Des cours supérieurs à la moyenne

Côté cours, ils étaient, en mai, supérieurs à la moyenne 2013-2017 (+ 11 %) et légèrement inférieurs à ceux de l’année passée (- 2 %). Comme le précise la note Agreste, « l’offre commercialisée est réduite. Des tris importants sont opérés pour maintenir la qualité des fruits proposés à la commercialisation. Les vagues orageuses ininterrompues fragilisent les cerises précoces. Les ramassages de la variété Burlat s’interrompent lorsque les lots sont trop fragiles. La consommation de la cerise est également faible. Le climat est défavorable à la consommation du produit ».
 

1div class="articles-similaires-titre">Dans la même rubrique

Ajouter un commentaire