Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

Coco de Paimpol

« Une diminution sensible du chiffre d’affaires 2018 »

Publié le 31/08/2018 par Danielle Bodiou dans
La nouvelle baisse des surfaces de coco de Paimpol laisse entrevoir une diminution sensible du chiffre d’affaires 2018. © Expression/Prince de Bretagne
La nouvelle baisse des surfaces de coco de Paimpol laisse entrevoir une diminution sensible du chiffre d’affaires 2018. © Expression/Prince de Bretagne

Alors qu’il célèbre les 20 ans de son appellation d’origine contrôlée (AOC) (lire Mediafel du 23 août), le coco de Paimpol continue de faire face aux difficultés. « L’année 2017 avait été perturbée par le changement de mode de rémunération des saisonniers. Face à cette évolution réglementaire, la filière a su s’adapter pour poursuivre sa progression mais subit pour la saison 2018 de nouvelles réglementations (interdiction de traitement contre des insectes nuisibles) », explique Prince de Bretagne dans un communiqué. Conséquence de ces évolutions réglementaires successives, les surfaces de production 2018 s’inscrivent en léger repli après le recul de 25% observé l’an passé. « Une nouvelle baisse qui laisse entrevoir une diminution sensible du chiffre d’affaires 2018 malgré des volumes présents », affirme la marque. « Si en 2017, les producteurs avaient réussi à conserver un marché dynamique avec un prix moyen de 1,45 € le kg au cadran, cela semble compromis pour 2018. »

Pour répartir les apports tout au long de la saison et adapter l’offre à la demande des consommateurs, les producteurs ont mis en place des règles sur les volumes récoltés à partir de fin août. Les producteurs réfléchissent également à développer de nouveaux modes de consommation autour de cette légumineuse. « Une approche déjà entreprise en 1948 où le coco de Paimpol consommé en sec a été remis au goût du jour par sa commercialisation en tant que produit frais. Une nouvelle présentation qui avait alors permis de mieux valoriser les qualités gustatives du haricot coco. Dès lors, la culture a connu un véritable essor. »
 
La saison du coco de Paimpol est lancée depuis le mois de juillet. 2000 saisonniers rémunérés au Smic horaire « plumeront » les 700 hectares jusqu’à fin octobre aux côtés des 200 producteurs Prince de Bretagne.

Ajouter un commentaire