Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

Prince de Bretagne

Transparence et innovations au cœur de la stratégie

Le président du Cerafel, Marc Keranguéven, a présenté les nouveaux engagements de la marque Prince de Bretagne en termes de transparence et d’innovations lors d’une conférence au Salon Fruit Logistica de Berlin. Photo : Prince de Bretagne
Le président du Cerafel, Marc Keranguéven, a présenté les nouveaux engagements de la marque Prince de Bretagne en termes de transparence et d’innovations lors d’une conférence au Salon Fruit Logistica de Berlin. Photo : Prince de Bretagne

Prince de Bretagne a présenté lors du Salon international des fruits et légumes de Berlin ses nouveaux engagements en termes de transparence et d’innovations déclinés sur toute sa chaîne de valeur, de la fourche à la fourchette. « Il s’agit d’une ligne conductrice pour les 2 000 producteurs maraîchers de la filière, soucieux d’apporter à leurs clients distributeurs, grossistes ou importateurs toutes les réponses aux attentes sociétales et environnementales des consommateurs », indique un communiqué de la marque.
Prince de Bretagne a tout d'abord dévoilé son ambition d’engagement de transparence sur les pratiques agricoles et de respect de l’environnement. « Prince de Bretagne compte aujourd’hui 83 agriculteurs bio et 18 en conversion pour une gamme de 35 légumes labellisés dont les plus fortes augmentations de volume en 2019 concerneront 9 légumes : chou-fleur, brocoli, endive, artichaut camus, potimarron, échalote traditionnelle, salade iceberg, tomate grappe, concombre. La gamme bio devrait cette année compter également l’oignon rosé AOP de Roscoff, le céleri et de nouvelles variétés de légumes anciens », souligne la marque.

Les maraîchers Prince de Bretagne pratiquent depuis deux ans le « cultivé sans pesticides de synthèse » utilisant notamment pour les cultures sous serre les insectes dans la lutte biologique intégrée. « Une qualité aujourd’hui reconnue et encore plus affirmée en termes de communication avec le nouveau label « Cultivées sans pesticides » utilisé à partir de 2019 par Prince de Bretagne, associée à deux autres coopératives bretonnes de tomates dans l’Alliance Nature et Saveurs. Cette expérience sans pesticides de synthèse s’ouvre progressivement aux productions de plein champ (brocoli, potimarron en 2018 et échalote traditionnelle ou choux pourraient rejoindre la démarche en septembre prochain). Un véritable défi technique et une révolution dans les pratiques agricoles qui trace la 3e voie de l’agriculture.»

La marque bretonne souhaite par ailleurs « s’inscrire dans les valeurs et pratiques d’une agriculture durable en intégrant des problématiques qui touchent le territoire - biodiversité, stratégie phytosanitaire, gestion de la fertilisation- ainsi que l’environnement, à travers la réduction des emballages plastiques ». L’année 2019 verra le transfert de la barquette plastique à la barquette carton pour la gamme tomate Sans pesticide de synthèse, puis progressivement pour d’autres références de barquettes de la gamme. « À l’horizon 2020, ce sont 139 tonnes de plastique qui seront supprimées, projette Prince de Bretagne. Parallèlement, l’optimisation constante du poids, avec des barquettes carton plus légères, permet d’éviter chaque année 26,5 tonnes d’emballages. »
 

Une information « Grand angle » du consommateur

Pour répondre à la demande du consommateur soucieux de connaître l’origine du produit, les conditions de sa production et ses qualités nutritionnelles, la marque a mis en ligne un « portail traçabilité ». « Il permet de répondre à l'exigence croissante de personnalisation, d’information et de sécurisation ». Un QR code positionné sur les emballages (dans un premier temps sur les emballages de la gamme tomate cultivée sans pesticides) permet au consommateur d’accéder à l’ensemble de ces informations sur le site Internet Prince de Bretagne.

La marque collective des producteurs de fruits et légumes frais lance par ailleurs des produits et solutions pour renforcer la consommation quotidienne de légumes et conseiller le consommateur. Deux légumes emblématiques, le chou-fleur et l’artichaut, sont les fers de lance de la stratégie d’innovation de Prince de Bretagne. La marque a ainsi lancé en janvier l’application Chou’Time, qui permet, grâce au jeu vidéo, de rapprocher le consommateur des réalités du terroir en lui proposant de vivre « l’expérience producteur » tout en lui apportant des suggestions culinaires. Elle proposera aussi, à partir de mai, l’artichaut prêt à l’emploi avec sa boîte micro-ondable, une innovation dévoilée lors du salon Fruit Logistica.
« Ces innovations participent au souci constant de la filière : réintroduire les légumes phares de la gamme dans la consommation quotidienne des familles. La présence sur les réseaux sociaux (12 000 abonnés au compte Facebook Prince de Bretagne) renforce la proximité avec les consommateurs, et notamment avec les plus jeunes ! », conclut le communiqué.

1div class="articles-similaires-titre">Dans la même rubrique

Ajouter un commentaire