Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

Tomates

MiiMOSA et Rougeline récoltent 400 000 euros pour une écoserre

Publié le 18/06/2019 par Olivier Lévêque dans
Ce projet permettra l’installation de deux jeunes agriculteurs, Simon et Geoffrey, aux côtés de Jacques, producteur de fruits et légumes depuis 28 ans. Photo : Miimosa
Ce projet permettra l’installation de deux jeunes agriculteurs, Simon et Geoffrey, aux côtés de Jacques, producteur de fruits et légumes depuis 28 ans. Photo : Miimosa

400 000€, c’est un record en France pour une campagne de financement participatif dédiée à l’agriculture. Cette somme a été atteinte en moins de deux semaines sur MiiMOSA transition, pour permettre à trois agriculteurs de financer un projet de production de tomates en agroécologie en Corrèze, commercialisées ensuite par Rougeline. Plus de 200 citoyens et entreprises ont investi dans ce projet sans limite de plafond, au travers d’obligations simples, et seront rémunérés à un taux d’intérêt annuel à hauteur de 4 % (la durée du prêt est de cinq ans et les échéances de remboursement sont mensuelles).

La collecte doit financer la création d’une écoserre de 4 hectares sur la commune de Rosiers d’Egletons en Corrèze, et permettra l’installation de deux jeunes agriculteurs, Simon et Geoffrey, aux côtés de Jacques, producteur de fruits et légumes depuis 28 ans. Avec ce projet, les trois producteurs adhérant à la coopérative agricole Valprim basée à Marmande, membre du réseau Les Paysans de Rougeline, souhaitent ancrer leur exploitation dans une démarche d’économie circulaire avec, notamment, la récupération de chaleur fatale et de l’eau de pluie. Ces tomates seront produites selon les principes de l’agroécologie et labellisées « zéro résidu de pesticides ». Les trois producteurs visent l’obtention de la certification Haute Valeur environnementale (HVE). En plus de permettre l’installation de jeunes agriculteurs, le projet sera créateur d’emplois locaux – une soixantaine en pleine saison, dont vingt permanents – non délocalisables.

Les tomates seront commercialisées par Les Paysans de Rougeline sous le label « zéro résidu de pesticides » du collectif Nouveaux Champs. « Ce financement record permet à Jacques, Simon et Geoffrey de concrétiser leur projet d’installation après de nombreuses années de travail avec passion et détermination. Merci à MiiMOSA transition et aux 201 prêteurs pour leur soutien en faveur d’une agriculture responsable et créatrice d’emplois ! » Marie Barrabé-Manceau, directrice de la coopérative agricole Valprim, membre du réseau Les Paysans de Rougeline.

1div class="articles-similaires-titre">Dans la même rubrique

Ajouter un commentaire