Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

rougeline

Tomates

MiiMOSA et Rougeline récoltent 400 000 euros pour une écoserre

Publié le 18/06/2019 par Olivier Lévêque dans
Ce projet permettra l’installation de deux jeunes agriculteurs, Simon et Geoffrey, aux côtés de Jacques, producteur de fruits et légumes depuis 28 ans. Photo : Miimosa
400 000€, c’est un record en France pour une campagne de financement participatif dédiée à l’agriculture. Cette somme a été atteinte en moins de deux semaines sur MiiMOSA transition, pour permettre à trois agriculteurs de financer un projet de production de tomates en agroécologie en Corrèze, commercialisées ensuite par Rougeline.

Fruits et légumes

McDonald’s France et ses fournisseurs renouvellent leurs accords de contractualisation

Sur la période 2019-2021, la Sica de Saint-Pol-de-Léon fournira 1 000 tonnes/an de salades iceberg. Photo : D. Bodiou/Pixel6TM
Lors du SIA 2019, McDonald’s France et son partenaire de référence pour les fruits et les légumes Florette Food Service, ont signé avec cinq coopératives – Agrial, Cofruid’oc, Rougeline, Océane et la Sica Saint-Pol-de-Léon –, un acte d’engagement portant sur 13 200 tonnes de fruits et légumes pour la période 2019 à 2021.

​Nouveaux champs

La démarche « zéro résidus de pesticides » s’élargit

108 références "zéro résidus de pesticides" sont déjà proposées en rayon. "Nous doublerons probablement en 2019", annonce le collectif Nouveaux champs. Photo : Nouveaux champs.
Un an après sa création, le collectif Nouveaux champs, qui garantit aux consommateurs des produits sans résidus de pesticides quantifiables, est passé de sept membres à 52. La démarche compte poursuivre son essor en 2019.

Zéro résidu

Déjà 44 adhérents pour le collectif Nouveaux Champs

Depuis son lancement en janvier, le collectif Nouveaux Champs – qui rassemble des entreprises proposant des fruits et légumes "Zéro résidu de pesticides" – ne cesse de s'élargir. Photo : Nouveaux Champs
Lancé il y a 8 mois à peine, le collectif Nouveaux Champs, initié par les Paysans de Rougeline, fait de nombreux adeptes. Les entreprises adhérentes comme les références sous le logo « zéro résidu de pesticides » sont de plus en plus nombreuses.

Tomates et concombres

​La Coopérative Cadalbret rejoint Rougeline

Publié le 18/09/2018 par Bérengère Bosi dans
Le rapprochement entre Rougeline et la coopérative Caldabret vise à renforcer le poids des deux organisations sur la filière tomate notamment. Photo : R.Poissonnet/Pixel image
Les 90 producteurs de la coopérative Cadalbret, basée dans le Lot-et-Garonne, rejoindront les Paysans de Rougeline à compter de janvier 2019, annoncent les deux organisations dans un communiqué commun le 17 septembre.

Contractualisation

Intermarché s'engage auprès de Rougeline sur les tomates "Zéro résidu de pesticides"

Dans le cadre de son projet « Mieux produire et mieux manger », Intermarché a annoncé le 17 juillet le renforcement de son partenariat avec les Paysans de Rougeline , afin de soutenir la démarche de ces derniers pour des tomates « Zéro résidu de pesticides ».

Nouveaux champs

Un collectif lance la marque « Zéro résidu de pesticides »

Publié le 08/02/2018 par Bérengère Bosi dans
Les membres du collectif Nouveaux champs lancent la marque "Zéro résidu de pesticides". Photo : Nouveaux champs
Entre le bio et le conventionnel, il existe une troisième voie. Telle est la conviction du collectif d’entreprises de fruits et légumes « Nouveaux champs », lancé officiellement le 7 février au Fruit Logistica. Son objectif ? Promouvoir une nouvelle marque : « Zéro résidu de pesticides ».

Contractualisation

Les tomates Rougeline contractualisées par McDo jusqu’en 2018

Ce contrat porte sur 200 tonnes de tomates charnues achetées à Rougeline, par an à prix fixe par Florette Food Service.
Le 7 septembre dernier à Marmande, McDonald’s France , Florette Food Service , son fournisseur historique de fruits & légumes, et Rougeline leur fournisseur de tomates charnues, ont renouvelé leur contrat pluriannuel, lancé dès 2013, pour trois nouvelles années, soit jusqu’à la récolte 2018. Ce contrat porte sur 200 tonnes de tomates charnues...