Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

Semences potagères

Bejo Production fête ses 30 ans

Kees Boersma, directeur général de Bejo France, a souligné l’importance du développement sur la France, lors des 30 ans de Bejo Production. Photo : O.Leveque/Pixel Image
Kees Boersma, directeur général de Bejo France, a souligné l’importance du développement sur la France, lors des 30 ans de Bejo Production. Photo : O.Leveque/Pixel Image

Le 1er juin sur son site de Beauchêne à Beaufort-en-Vallée (Maine-et-Loire), le producteur de semences potagères Bejo fêtait les 30 ans de son installation en France, en présence de près de 200 producteurs clients. En France, Bejo Production s’étend sur quatre sites (Beauchêne, Pontigné et l’Auxère dans le Maine-et-Loire, et Griffet à Castelnaudary). Cette entreprise hollandaise issue de deux sociétés fondées il y a plus d’un siècle par Cor Beemsterboer et Jacob Jong, est née de leur fusion en 1978 pour créer l'entreprise familiale Bejo Zaden, appartenant encore aux deux familles des fondateurs. Avec 1 700 employés, et une présence dans 28 pays, Bejo se positionne sur le marché des semences conventionnelles et biologiques (40 espèces, 120 variétés), avec trois activités : création variétales, production, vente.

Kees Boersma, directeur général de Bejo France, a souligné l’importance du développement sur la France :

"C’est en 1987 que le site de Beaufort-en-Vallée a été acheté, avec la création de Bejo Production, qui a démarré en 1988 avec seulement quatre personnes. 30 ans après, Bejo production compte 56 salariés en France, et un total de 90 personnes en incluant les collaborateurs saisonniers. Le site de Beauchêne totalise 25 ha de plein champs, et 3 ha de tunnels. En 2013, une extension du bâtiment de nettoyage a été construite, avec neuf chaînes de nettoyage, pour trier plus de 1 350 t de graines brutes, notamment betterave, radis, carotte…"

Belles perspectives

Cet anniversaire a été l’occasion de faire un point sur l’avenir, avec « de belles perspectives » selon le directeur Bejo France. L’augmentation de la population mondiale et la réduction des produits phytosanitaires sont les deux éléments clés pour Boersma Kees qui indiquent l’importance de la stratégie Bejo portée sur l’innovation et la croissance, pour la production de semences performantes et résistantes. Au siège de l’entreprise, aux Pays-Bas, un nouveau bâtiment de stockage d’un hectare vient d’être construit, pour répondre à la hausse des volumes à traiter. Le site reçoit en effet l’ensemble de la production des sites Bejo, pour réaliser les opérations de techno-semence (pelliculage, enrobage), d’ensachage, afin de garantir un unique standard de qualité, pour l’ensemble des semences Bejo vendues dans plus de 100 pays.
 


Kees Boersma, et Ger Beemsterboer (au micro), accomagnés par certains employés "historiques" du site Béjo de Beauchêne. Photo : O.Lévêque/Pixel Image

 

Ajouter un commentaire