Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

Sponsorisé

Un programme foliaire spécifique pour lisser l’alternance

Publié le 15/01/2020 par Bérengère Bosi dans
Il existe des solutions pour lutter contre la problématique de l'alternance. Photo : Yara
Il existe des solutions pour lutter contre la problématique de l'alternance. Photo : Yara

Une année sur deux, les rendements des arbres fruitiers diminuent de façon plus ou moins importante. C’est l’alternance. Les pommiers n’échappent pas à la règle. Certaines variétés y sont plus sensibles que d’autres. Les mécanismes à l’œuvre, complexes, ne sont pas encore bien maîtrisés, mais il existe depuis longtemps quatre stratégies pour y répondre :

  1. sélectionner des cultivars non alternants,
  2. réduire la production des fruits en année ON pour ne pas épuiser les réserves de l’arbre pour l’année suivante, qui sera OFF, 
  3. stimuler l’arbre les années OFF,
  4. perturber la linéarité du phénomène.

 
Yara conduit depuis 2017, à la station expérimentale du CTIFL de la Morinière, des essais pluriannuels sur une variété alternante Jazz Scifresh. Il s’agit d’un programme d’apport foliaire à des stades spécifiques en année ON et en année OFF. Étant donné les résultats positifs sur le rendement et le calibre, ce programme pourrait bien devenir la cinquième stratégie pour répondre à l’alternance.
 
L’essai est mené selon trois modalités avec trois répétitions chacune. 2017 était une année ON, c’est-à-dire à forte production. Au démarrage, la vigueur des arbres, mesurée par la circonférence des troncs, était homogène entre toutes les modalités testées.
           
M1 est le témoin auquel le CTIFL applique son programme de nutrition de référence, à base d’azote, de bore, de magnésium, de calcium et de zinc.
Pour la modalité M2, on applique le programme de référence M1 auquel on ajoute un apport de YaraVita Frutrel et YaraVita™ Safe-N 300™ 10 l/ha chacun, au stade post-récolte avant la sénescence des feuilles.
Pour M3, on applique aussi le programme de référence M1 plus trois apports foliaires de YaraVita Frutrel à 5 l/ha, aux stades boutons roses, chute des pétales et nouaison, puis un apport de YaraVita Frutrel et YaraVita™ Safe-N 300™ à 10 l/ha chacun en post-récolte.

 
Les résultats en rendement sont très encourageants.
En 2017, année ON, M1 et M3 produisent le même rendement. Une très bonne chose puisque notre programme vise à préparer l’année suivante OFF et confirme que les modalités sont bien comparables.
Dès 2018, année OFF, la différence est flagrante : +6,5 t/ha pour M3. Avantage reconduit en 2019, année ON, avec à nouveau +6,5 t/ha pour M3 par rapport à M1.

Au cours de l’essai, la modalité M2 n’a donné aucun résultat notable. Ce qui nous fait dire que réaliser un apport simplement en post-récolte est limité lorsqu’il s’agit de diminuer les effets de l’alternance.
 
En lissant sur les 3 années de l’expérience, le programme foliaire spécifique Yara en encadrement de floraison puis post-récolte a augmenté le rendement de 12,9 t/ha par rapport à un programme technique de référence. Une augmentation de 6,8 % !

Rendements des 3 modalités de l’essai

 
Avec un prix moyen de la pomme à 0,70 €/kg, le gain sur trois ans du programme s’évalue à 9 030 €/ha. Pour un investissement de seulement 855 €/ha…
 

Un meilleur calibre

Les bénéfices du programme foliaire Yara ne s’arrêtent pas là. En année OFF, il a également produit 6,2 t/ha de pommes d’un calibre supérieur à 70 en plus par rapport au programme de nutrition de référence M1. Un avantage commercial supplémentaire non négligeable, dont les effets se sont prolongés en 2019, année ON. Traditionnellement, ces années-là, les arbres produisent des fruits de plus petit calibre qu’en année OFF. Le programme Yara n’a pas inversé la tendance, mais à nouveau M3 a rendu 5,4 t/ha de fruits d’un calibre supérieur à 70 de plus que M1. Soit 11,6 t/ha de plus en seulement 2 ans.

Rendement en t/ha de fruits d’un calibre supérieur à 70

 
Pendant les trois années successives, aucun facteur externe ou exceptionnel n’est venu le perturber. La tendance est donc bien à une production supérieure avec le programme foliaire Yara en encadrement de floraison et post-récolte, le tout étant accompagné par un gain de calibre.
 
Pour en savoir plus sur notre programme foliaire, contactez nos experts pour échanger.
 
 

Ajouter un commentaire