Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

Prince de Bretagne

Les producteurs de tomates veulent partager leurs pratiques

Publié le 17/11/2017 par Danielle Bodiou dans
Les producteurs réunis en groupe de travail comptent favoriser les échanges et le partage d’expérience afin d’en faire bénéficier le plus grand nombre.
Les producteurs réunis en groupe de travail comptent favoriser les échanges et le partage d’expérience afin d’en faire bénéficier le plus grand nombre. Photo : Expression/Prince de Bretagne

Fin 2016, les producteurs de tomates Prince de Bretagne ont fait le choix de s’inscrire volontairement au Plan National Écophyto 2 mis en place par le ministère de l’Agriculture, dans le cadre d’une directive de l’Union Européenne. Cette démarche, la première du genre dans des serres de tomates en production, et non expérimentales, s’inscrit sur une durée de cinq ans. Elle a pour double objectif de travailler à la réduction de l’utilisation des produits phytosanitaires tout en s’assurant de la pérennité des exploitations.

Pendant ces cinq années, les 16 producteurs engagés vont travailler sur des pratiques alternatives tant sur l’utilisation des produits de biocontrôle que sur le renforcement des méthodes biologiques, avec pour objectif de poursuivre la réduction de l’utilisation des produits phytosanitaires.

Les producteurs réunis en groupe de travail comptent également favoriser les échanges et le partage d’expérience et de savoir-faire afin d’en faire bénéficier le plus grand nombre.

Des portes ouvertes d’exploitation au printemps 2018

Dans cette même optique de partage et de transparence, les producteurs Prince de Bretagne sont habitués à recevoir des clients ou tout visiteur qui en fait la demande. Ils souhaitent aller encore plus loin en ouvrant leurs exploitations au grand public dès le printemps prochain afin de faire découvrir la production sous abris ainsi que les techniques alternatives qu’ils y emploient.

Prince de Bretagne est le premier producteur de tomates en volume en France avec 100 producteurs répartis sur la côte nord bretonne.
 
 
 
 
  

Ajouter un commentaire