Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

néonicotinoïdes

Néonicotinoïdes

Les producteurs dénoncent une impasse

L'interdiction des néonicotinoïdes pourrait poser d'importants problèmes dans la gestion des pucerons. Photo : A. Galtier/Pixel image
Le gouvernement vient de publier un décret interdisant, dès le 1 er septembre prochain, cinq insecticides néonicotinoïdes : l’acétamipride, le clothianidine, l’imidaclopride, la thiaclopride et le thiaméthoxame.

Protection des cultures

​L’Anses rend son avis sur les alternatives aux néonicotinoïdes

Après l’étude des bénéfices/risques des néonicotinoïdes (130 usages autorisés des néonicotinoïdes étudiés) et de leurs alternatives chimiques et non chimiques, l’Anses a publié le 30 mai son avis final. Photo : O.Lévêque/Pixel Image
Après l’étude des bénéfices/risques des néonicotinoïdes (130 usages autorisés des néonicotinoïdes étudiés) et de leurs alternatives chimiques et non chimiques, l’Anses a publié le 30 mai son avis final.

​Sortie des pyhto

Sauvons les fruits et légumes de France tire la sonnette d’alarme

Qu'adviendrait-il des exploitations arboricoles et maraîchères si les producteurs venaient à être privés de moyens de protection, se demande le Collectif Sauvons les fruits et légumes de France. Photo : shoot4pleasure10
Alors que le Gouvernement vient de présenter son plan d’actions pour réduire l’usage des pesticides et que l’Union européenne s’est prononcée le 27 avril pour l’interdiction (les cultures sous serre ne sont pas concernées) de trois néonicotinoïdes (clothianidine, imidaclopride et thiaméthoxame), le collectif « Sauvons les fruits et légumes de...

​Protection des abeilles

Des parlementaires soutiennent une interdiction stricte des néonicotinoïdes

Publié le 28/03/2018 par Bérengère Bosi dans
Face à la situation "alarmante" des abeilles, 135 élus veulent une application stricte de l'interdiction des néonicotinoïdes. Photo : unaf/christel bonnafoux
135 parlementaires se sont mobilisés au sein d’un « Comité de soutien des élus à l’abeille et aux apiculteurs » pour défendre une application stricte de l’interdiction des néonicotinoïdes à compter du 1 er septembre 2018.