Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

charges

​Main-d’œuvre

Exonération de charges : l’ANPP en appelle aux parlementaires

Publié le 17/10/2018 par Bérengère Bosi dans
La fin des exonérations de charges pourrait faire augmenter le coût de la main-d'œuvre saisonnière de 15%, estime l'ANPP. Photo : branex/Fotolia
Alors que les discussions parlementaires sur le plan de loi de Finances de la Sécurité sociale (PLFSS) 2019 se sont ouvertes à l’Assemblée nationale le 16 octobre, l’ANPP, Association nationale pommes poires, lance « un appel solennel aux parlementaires », afin que ceux-ci œuvrent pour le maintien des exonérations de charges pour les travailleurs saisonniers.

Suppression des avantages liés aux saisonniers

« Une catastrophe pour les maraîchers français » selon Savéol

Publié le 12/09/2018 par Danielle Bodiou dans
La suppression du dispositif d’allégement de charges spécifiques pour les saisonniers agricoles se traduit par environ 40 000 € de charges annuelles supplémentaires pour une serre Savéol, selon le coopérative. Photo : D.Bodiou/Pixel image
Le dispositif d’allégement de charges spécifiques pour les saisonniers agricoles dit TO-DE (Travailleurs occasionnels - demandeurs d’emplois) sera supprimé au premier janvier 2019. Une décision qui est souvent dénoncée par les organisations de producteurs, craignant pour l'avenir de certaines filières.

​Coût de la main-d’œuvre

Légumes de France se mobilise contre les réformes du Gouvernement

Publié le 29/08/2018 par Bérengère Bosi dans
Le coût de la main-d'œuvre, déjà plus élevé en France qu'ailleurs, pourrait encore augmenter, selon Légumes de France. © Philippe Leridon/Fotolia
Les Producteurs de Légumes de France tirent la sonnette d’alarme quant à l’augmentation à venir du coût de la main-d’œuvre, au vu des différentes réformes en cours de mise en œuvre par le Gouvernement. Dans un courrier adressé aux producteurs le 27 août, Légumes de France demande aux producteurs de se mobiliser contre la hausse du coût de la main-...

Main-d’œuvre

La fin du CICE pourrait coûter cher aux arboriculteurs et aux maraîchers

Publié le 18/07/2018 par Bérengère Bosi dans
La fin du CICE pourrait engendrer un surcoût de charges de plus de 144M€ pour les employeurs de saisonniers, estime la FNSEA. Photo : Janna/Fotolia
La FNSEA renouvelle, dans un communiqué du 13 juillet, ses inquiétudes vis-à-vis des conséquences de la fin du CICE (Crédit d’impôt compétitivité emploi). Destiné à disparaître au 1 er janvier 2019, le CICE permettait depuis 2013 aux employeurs de main-d’œuvre de bénéficier d’un allègement de charges.

Estimations de la MSA

Le revenu moyen 2016 entre 13 000 et 15 000 €

Selon la MSA, 30% des exploitants auraient un revenu inférieur à 350 euros par mois en 2016.
Le revenu annuel des agriculteurs a légèrement augmenté en 2016 , selon un premier bilan de la Mutualité sociale agricole (MSA) diffusé le 10 octobre. Concernant les exploitations au régime réel d’imposition, l’organisme de sécurité sociale prévoit un revenu moyen de l’ordre de 13 000 à 15 000 euros, soit 4 à 5 % de plus qu'en 2015, avec "une...

Conférence sociale : la FNPF veut qu’on allège les charges

Publié le 26/06/2013 par Fleur Masson dans
La FNPF a participé à la grande conférence sociale organisée par le gouvernement.
La FNPF a participé à la grande conférence sociale organisée par le gouvernement les 20 et 21 juin derniers. Elle en a ainsi profité pour rappeler que la compétitivité des entreprises de production passe par plus de flexibilité et des allègements de charges , et a ainsi refait part de ses propositions : la mise en place d’un SMIC européen, une...

Le Ministre annonce une progression du revenu agricole, la FNPF s’indigne

Publié le 20/12/2010 par admin_arbo dans
Bruno Le Maire - Photo: DR
Jeudi dernier sur France 2, le ministre de l'Agriculture Bruno Le Maire indiquait sur France 2 que le revenu des agriculteurs français avait progressé de 66 % en moyenne en 2010 (+ 55% pour la filière fruits). « Cela va dans la bonne direction » mais « pour tous les agriculteurs de France, c'est d'abord un rattrapage, parce qu'ils ont connu en...