Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

Variétés d'abricot

Cot International dévoile Rougecot®, une rouge de mi-saison

Variété de l’époque Délicot, Rougecot vient donc après la plupart des variétés rouges : l’occasion donc de compléter une gamme rouge. Photos DR

« Pour la première fois, nous avons décidé d’associer, à nos traditionnelles visites de terrain, une exposition de fruits suivie d’une dégustation », introduit Marie-Laure Etève, gérante de Cot International. C’est dans les Costières du Gard que l’obtentrice a donc accueilli, mercredi 14 juin dernier, une trentaine de producteurs français et étrangers, ainsi que des techniciens de stations et des pépiniéristes, venus notamment découvrir la variété phare de la journée : Rougecot, une variété rouge. « C’est la première fois que nous dévoilions cette variété au public et nous sommes vraiment satisfaits de l’accueil qui lui a été réservé !, lance, enchantée, Marie-Laure Etève. Les visiteurs ont été très impressionnés par le calibre et la tenue du fruit, sa coloration rouge très homogène et sa qualité gustative (sucrée) ».

Compléter la gamme en rouge

Variété de l’époque Délicot (voir ci-dessous), Rougecot vient donc après la plupart des variétés rouges : l’occasion donc de compléter une gamme. Autofertile, elle présente un bon calibre (2A et 3A dominants) et produit essentiellement sur les bouquets de mai, ce qui contribue à l’obtention d’un calibre et d’une coloration très homogènes. À l’étude depuis 5 ans, la variété a également démontré une mise à fruit rapide et une production régulière chaque année.

Trois autres variétés ont également été présentées au public. Il s’agit de Cocot, qui vient entre Perlcot et Goldrich. Autofertile, régulièrement productive, elle présente une fruit rond et bicolore à 50 %. Le fruit est très doux et son épiderme est résistant aux marbrures. Puis vient Titicot : variété époque Goldrich, de bonne qualité agronomique et bonne qualité de fruit. « Autostérile, elle est plantée dans différentes stations expérimentales (CTIFL de Balandran, Serfel,  Sefra, Sica Centrex) et les techniciens, unanimement, la trouvent très intéressante pour ses caractéristiques agronomiques, son fruit lumineux et attractif, ainsi que son bon calibre », complète Marie-Laure Etève. Enfin, la variété Délicot (Délice Cot) a été présentée : arrivée à maturité entre Goldrich et Ladycot, elle est autofertile et présente un gros potentiel de calibre (3A dominant) et de tonnage (jusqu’à 70 kilo par arbre). « Elle n’a pas de grosse floribondité mais chaque fleur fait son fruit, donc peu de frais d’éclaircissage sont à prévoir », précise l’obtentrice. À noter que le fruit est bicolore de 30 à 60 %.

Résistance sharka

Sur les quatre variétés présentées le 14 juin, trois ont les trois gènes de résistance à la Sharka : il s’agit de Cocot, Délicot et Rougecot. Ces trois variétés entrent dès lors dans une deuxième phase d’étude au CTIFL de Lanxade, afin de pouvoir être déclarées officiellement résistantes à la Sharka : le virus va leur être inoculé afin d’observer le comportement des arbres pendant deux ans et vérifier qu’aucun symptôme ne se déclare.

À noter que Cot International prête une attention toute particulière à la qualité gustative de ses fruits et organise régulièrement des « Clubs dégustation ». L’obtenteur présente dans des assiettes des fruits de différentes variétés et demande aux visiteurs de remplir un questionnaire pour donner leur appréciation. « Etant donné le nombre important de variétés, nous avons constaté que les visiteurs choisissent celles qui les attirent le plus visuellement. Cela nous permet déjà d'avoir un aperçu de l'achat consommateur qui se fait dans un premier temps sur l'aspect externe du fruit », conclut Marie-Laure Etève.
 

Ajouter un commentaire