Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

Fusion Terralia-Pass

Innov’Alliance : le nouveau pôle de compétitivité au service de la naturalité

Testé en 2020 sur six entreprises, le programme d’accélération des start-up de naturalité sera déployé fortement dès 2021. Photo : Jo Panuwat D/Adobe stock
Testé en 2020 sur six entreprises, le programme d’accélération des start-up de naturalité sera déployé fortement dès 2021. Photo : Jo Panuwat D/Adobe stock

Un an après leur fusion, les deux pôles de compétitivité Terralia et Pass ont dévoilé, ce mardi 23 juin, à l’occasion de leur assemblée générale, leur nouveau nom : Innov’Alliance.
Présents sur trois régions du grand Sud (Auvergne-Rhône-Alpes, Occitanie, Provence-Alpes-Côte d’Azur), ces deux pôles de compétitivité ont été labellisés dès 2005. Pour rappel, Terralia (ex-PEIFL) est le pôle de compétitivité des filières agricoles et agroalimentaires du végétal dans le sud-est de la France. Pass (pour : Parfums Arômes Senteurs Saveurs) est quant à lui le pôle international de référence pour la caractérisation, l’évaluation et la production des ingrédients et extraits naturels pour l’industrie cosmétique, des parfums et des arômes.
Innov’Alliance s’affiche désormais comme le pôle de compétitivité leader en France sur les thématiques : alimentation, bien-être et naturalité, avec un positionnement unique sur quatre filières industrielles : « alimentation », « cosmétique », « ingrédients santé et compléments alimentaires » et « parfums et arômes », de la production agricole à la transformation des produits. « Les attentes en matière de consommation ont changé et la quête de « naturalité » est prégnante, tant pour les consommateurs que pour les entreprises, d’autant qu’elle est créatrice de valeur », a tenu à souligner Yves Faure, président d’Innov’Alliance et président d’Agro’Novae Industrie.

De nouvelles ambitions pour 2022

Le réseau de 440 membres (composé de grandes entreprises, d’ETI, PME ou start-up) qui vise les 600 membres d’ici 2022, particulièrement des entreprises innovantes et des acteurs de la R&D, peut se targuer d’avoir déjà attiré 46 nouveaux adhérents en 2020 dont de grands noms comme La Vie Claire, Sodiaal ou encore Yves Rocher.
Innov’Alliance a pour ambition d’accompagner plus de 300 nouveaux projets en R&D d’ici 2022. « Notre but : accompagner la transition écologique et technologique de l’agriculture au service de nos quatre filières industrielles en étant non seulement un pôle d’innovation mais aussi d’aide à la croissance et au développement économique des entreprises innovantes », explique Yves Faure.
Le pôle compte déjà plus de 60 start-up dans son écosystème qu’il accompagne dans le développement de leur innovation, leur structuration, leur financement et leur accès au marché. Innov’Alliance structure et renforce son programme d’accélération des start-up de naturalité. Rappelons qu’Innov’Alliance a été le premier pôle de compétitivité à créer, en 2017, son propre fonds d’investissement d’amorçage, Terralia Venture Innovation, destiné à investir dans les start-up et les jeunes entreprises innovantes, en particulier des secteurs Foodtech, Agtech et Winetech. À ce jour, cinq start-up ont été financées en phase amorçage.

Un living lab sur les terrains de l’Inrae d’Avignon

Innov’Alliance a également annoncé l’ouverture prochaine d’un « living lab », un laboratoire à ciel ouvert qui devrait être implanté sur les terres de l’Inrae d’Avignon. « Dans la filière du végétal, la question de naturalité rime avec une nécessaire diminution des intrants phytosanitaires, a précisé Jean-François Gonidec, directeur général du groupe L'Occitane en Provence. Ce living lab sera dédié aux technologies, au service de l’agriculture durable et de la naturalité : robots ou équipements de désherbage pour éviter les herbicides, capteurs embarqués pour détecter précocement les attaques de ravageurs ou de maladies des plantes pour réduire les traitements phytosanitaires, équipements de traitement des sols, de mesures, de prédiction météo, protection des cultures… Les offreurs de solutions technologiques pourront tester et faire des démonstrations en conditions réelles en lien étroit avec les chercheurs mais aussi les producteurs. »
À noter que le pôle de compétitivité Innov’Alliance va lancer, le 2 juillet prochain, son premier appel à manifestation d’intérêt (AMI) « De la Naturalité au Consommateur ». Objectif : faire émerger des idées de projets innovants sur toute la chaîne de valeur, de la matière première au produit fini : réduction des intrants et des additifs dans les modes de culture et de transformation, procédés plus respectueux de l’environnement, faible niveau de transformation…

 

1div class="articles-similaires-titre">Dans la même rubrique

Ajouter un commentaire