Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

​Recyclage

Les frais de traitement augmentent pour les films de paillage

Publié le 16/07/2019 par Olivier Lévêque dans
A.D.I.VALOR annonce une augmentation du barème des frais complémentaires de traitement pour les films de paillage, porté à 145 €/t pour les enlèvements réalisés à partir du 1er août 2019. Photo : O.Lévêque/Pixel6TM
A.D.I.VALOR annonce une augmentation du barème des frais complémentaires de traitement pour les films de paillage, porté à 145 €/t pour les enlèvements réalisés à partir du 1er août 2019. Photo : O.Lévêque/Pixel6TM

A.D.I.VALOR annonce une augmentation du barème des frais complémentaires de traitement pour les films de paillage, porté à 145 €/t pour les enlèvements réalisés à partir du 1er août 2019, pour les films de paillage souillés, présentant un taux de souillure supérieur à 50%. Avec la dégradation de la situation des filières de traitement des films de paillage très souillés qui se poursuit, les capacités de recyclage disponibles sont, comme en 2018, inexistantes, excepté pour les taux de souillure réduits.

Les tarifs de traitement ont donc fortement augmenté durant le premier semestre 2019. Cette tendance s’accentuera en 2020 avec l’augmentation programmée de la TGAP (taxe générale sur les activités polluantes) sur l’élimination. « Les conditions de reprise des films de paillage à souillures réduites restent en revanche inchangées », précise Légumes de France dans sa lettre hebdomadaire Direct Légumes du 12 juillet.
 
Cette hausse vient s’ajouter à celle des tarifs de l’écocontribution appliquée sur les produits neufs mis en marché, annoncée par le CPA (comité des plastiques en agriculture). A.D.I.VALOR et le comité précisent « redoubler d’efforts pour que soit opérationnelle au plus tôt (probablement courant 2021) une unité de prétraitement exclusivement dédiée au nettoyage des films de paillage les plus souillés (projet Cleanfilm). La réduction du taux de souillure à la dépose et le recours à des films biodégradables en remplacement des conventionnels sont une des voies pour réduire la quantité de films usagés à collecter ».

1div class="articles-similaires-titre">Dans la même rubrique

Ajouter un commentaire