Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

Machinisme

Des nouveautés chez Terrateck en désherbage, semis et récolte

Sur le stand Terrateck lors du dernier Sival d’Angers, plusieurs nouveautés étaient présentées. Photo O.Lévêque/Pixel Image
Sur le stand Terrateck lors du dernier Sival d’Angers, plusieurs nouveautés étaient présentées. Photo O.Lévêque/Pixel Image

Sur le stand Terrateck lors du dernier Sival d’Angers, plusieurs nouveautés étaient présentées. Un désherbeur thermique manuel, adapté pour les petites surfaces, permet de gérer les adventices sur les cultures en planches (1 à 1,5m) ou en rangs en début de développement. Les fours sont complétés de systèmes de protection pour un désherbage entre les rangs, ou sur l’ensemble de la planche pour des faux semis. Ce désherbeur thermique sera commercialisé à partir du printemps 2018, entre 1000 et 2500  euros, selon le nombre d’éléments brûleurs.
 

Sur sa houe maraîchère manuelle, Terrateck propose désormais les doigts de binage Kress pour du désherbage mécanique sur le rang, en complément d'un outil de sarclage. Montés sur un support à ressort de compression afin d'avoir une profondeur de travail flottante mais constante sur le rang, les doigts de binage de différentes duretés d'un diamètre de Ø250mm sont adaptés à tous types de sols. En plus de la houe (231 euros, +58 euros pour le système de roues doubles), il faudra ajouter les doigts de binage avec leur support pour 359 euros HT.

Autre nouveauté, le semoir multi-rangs maraîcher mécanique, pour les semis en rangs serrés sur une planche de 75cm ou 150cm en aller-retour, pour la roquette, radis, épinard, mâche sur 12 rangs. La trémie équipée de cloisons indépendantes permet de réaliser des semis en culture associée d'un rang à l'autre. L’axe central rotatif entraîne la semence vers une plaque percée permettant de libérer les graines une à une, avec une densité de semis proportionnelle à l'avancement et réglable par un jeu de pignons. La profondeur de semis est réglable pour l'ensemble des socles par un tablier monté sur ressort. Le rouleau cage en frontale brise les mottes puis le rouleau plein à l’arrière appui le semis. Prix : 1150 euros HT.

La nouvelle récolteuse de jeunes pousses Terrateck a été conçue pour la récolte quotidienne de salades, épinards ou plantes aromatiques. « Ce type de machine n’existait pas sur ce petit gabarit », souligne Pierre Soudan, directeur technique Terrateck. Sur cette machine 100 % électrique (autonomie de 6h de récolte), la scie, les rabatteurs, et le tapis sont réglables en fonction de la hauteur de végétation et du niveau de coupe souhaité. Les produits récoltés avancent ensuite jusqu’au sac ou la caisse de récolte. Cette récolteuse sortie depuis septembre 2017 coûte 7700 euros, pour un tapis de 1,20 m.

Enfin, dernière nouveauté Terrateck : la gamme de vêtements professionnels pour les maraîchers, pépiniéristes et arboriculteurs de leur partenaire suédois Grundéns, avec une gamme de vareuses, tabliers, cottes à bretelles, manchettes et gants.
 

1div class="articles-similaires-titre">Dans la même rubrique

Ajouter un commentaire