Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

maroc

​Agrumes

Une production record pour la clémentine corse

Le contexte sanitaire et le recours au drive ont facilité l’écoulement des petits calibres en barquette. Photo Illustrez-vous/Adobe stock
Après une année d’alternance particulièrement marquée, la clémentine corse retrouve des couleurs lors de la campagne 2020/2021. Avec un rendement moyen de 25,4 tonnes à l’hectare et des superficies productives en hausse de 6 %, la récolte atteint les 37.500 tonnes, soit la meilleure récolte de la décennie.

Opération « Des Arbres pour la Planète »

La Fondation Azura plante plus de 6.800 arbres fruitiers au Maroc

Publié le 28/04/2021 par Danielle Bodiou dans
L’opération « Des Arbres pour la Planète » lancée par la Fondation Azura a permis de planter, du 8 au 10 avril dernier, plus de 6.800 arbres fruitiers : oliviers, arganiers, caroubiers, grenadiers et figuiers. Photo benjamin laclau/Adobe Stock
À l’occasion de la célébration de la journée mondiale de la terre le jeudi 22 avril, la Fondation Azura a lancé l’opération « Des Arbres pour la Planète », pour valoriser la biodiversité dans la Province marocaine de Chtouka Ait Baha. L’opération a permis de planter, du 8 au 10 avril dernier, plus de 6.800 arbres fruitiers : oliviers, arganiers, caroubiers, grenadiers et figuiers.

Formation

Conservation des fruits : partenariat entre Toulouse et Rabat

Grâce à son expertise sur la maturation et la conservation des fruits, l'INP Toulouse collabore sur le lancement d'un nouveau master à l'université des sciences de Rabat.
Les connaissances françaises sur la conservation des fruits et légumes s’exportent au Maroc : l’ INP Toulouse a été choisi pour collaborer sur le lancement d’ un nouveau master en biotechnologies végétales appliquées qui sera dispensé dès la rentrée 2016 à la faculté des Sciences de l’ Université Mohammed V de Rabat. "Nous sommes fiers d’apporter...

Légumes de France

L’origine France déjà passée de mode ?

"Alors que la production nationale est désormais bien en place, les rayons restent remplis de produits espagnols ou, mieux encore, marocains", selon Légumes de France.
Fini la préférence nationale en légumes, organisée notamment par les acheteurs suite à l’embargo russe l'an dernier, créant un sursaut patriotique des opérateurs de la filière . Désormais, c’est le retour à la concurrence… et à la course aux prix bas . Voilà ce que dénonce Légumes de France dans un communiqué du 29 avril. "Force est de constater...