Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

embargo russe

Embargo russe

Levé d'ici la fin de l'année ?

Publié le 24/09/2014 par Fleur Masson dans
Du 14 au 17 septembre derniers, les participants au salon Worldfood ont pu constater la relative abondance des produits alimentaires dans la grande capitale moscovite.

Embargo russe

Une aide par pays et par produit

La commission a décidé de répartir l'enveloppe concernant les aides d'urgence pour chaque pays membre et par groupe de produits d'après un calcul basé sur les volumes exportés vers la Russie en 2013.

Raisin de table

Récolte de retour à la normale

Les producteurs de raisin de table ne sont pas sans craindre les impacts de l’embargo Russe. "On a peur du basculement, sur le marché français, de raisins italiens non exportés vers la Russie", explique A. Lacoste, directrice de l’AOP raisin. Photo: DR
Selon Alexandra Lacoste, directrice de l’AOP nationale Raisin de table, la récolte 2014 est normale à moyenne : « On a démarré la pleine production en fin de semaine 36. Par rapport au niveau historiquement faible des récoltes 2012 et 2013, la récolte 2014 signe un retour à la normale en termes de tonnage. Les baies sont grosses et belles. »

Verger de la Croix de Pierre (49)

Ne récolter que la qualité pour assainir le marché

De gauche à droite : Guy Davoine, Eric Marchesseau et Claudie Davoine, accueillent le grand public lors des portes ouvertes vergers éco responsables, le 30 août 2014.
La récolte de pommes s’annonce bonne en qualité comme en quantité , explique Éric Marchesseau , arboriculteur au verger de la Croix de Pierre , dont la cueillette des 5 000 t de fruits vient de débuter. En plus des 60 ha de pommiers à Méon en Maine-et-Loire, Éric et son fils Olivier reprennent les 20 ha du verger Davoine à Yvré-le-Polin (Sarthe)...

Embargo russe

Philippe Mangin : « L’UE doit s’apprêter à dépenser plus !»

Publié le 03/09/2014 par Fleur Masson dans
Cet après-midi, les professionnels des filières agricoles et agroalimentaires sont attendus au ministère de l’Agriculture, à 15h30, pour évoquer l’embargo russe.

​Débouchés

L'embargo russe gêne plus les pommes que les pêches

Publié le 02/09/2014 par Fleur Masson dans
"C’est dramatique, s’exclamait Luc Barbier, président de la FNPF, sur Europe 1, au lendemain de l’annonce de l’embargo russe . Les Russes vont continuer à manger des pommes, des tomates, des pêches. Sauf que l'origine ne sera plus européenne : elle sera d'Asie, du Brésil, d'Afrique du Sud…"

La campagne de pommes est lancée

Il faut pratiquer une récolte sélective !

Les prévisions font état d’une production de pommes européenne supérieure de 9 % à celle de la campagne précédente, soit une production de 12 millions de tonnes . Suite aux bonnes conditions climatiques du printemps dernier, on s’attend à des fruits de gros calibre et de bonne qualité , ainsi qu’à une récolte légèrement en avance.

Pages