Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

bertrand baraton

Ravageurs

Le biocontrôle s’impose contre le carpocapse

Malgré un coût légèrement supérieur aux traitements chimiques, Bertrand Baraton estime que la confusion sexuelle offre un vrai confort et une sécurité contre le carpocapse. Photo : O.Lévêque/Pixel Image
Sur les 1 500 ha de fruits à pépins qu’elle suit, l’entreprise Baraton implantée à Saint-Pardoux (Deux-Sèvres), et couvrant le Poitou-Charentes et la Vendée, estime que 1 200 ha sont gérés en confusion sexuelle contre le carpocapse, en bio et non bio.

Pommes

Quel avenir pour le verger des Deux-Sèvres ?

Le verger des Deux-Sèvres, majoritairement constitué de pommiers, s’étalait sur 1 200 ha il y a vingt ans. Il n’en compte plus que 650 à 700 aujourd’hui.
Il y a quelques jours, le tribunal de commerce de Niort annonçait la liquidation judiciaire des Vergers de Viennay et de l’Aubertière , dans les Deux-Sèvres . Sur 110 ha , Anthony Fichet employait 15 salariés en CDI et une cinquantaine d'ETP en saisonniers. Si le verger des Deux-Sèvres, majoritairement constitué de pommiers, s’étalait sur 1 200 ha...