Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

Coopérative

Solarenn innove et investit pour l’avenir

Solarenn commercialise, dès cette année, une gamme de tomates bio, en grappe et côtelées Noires cultivées sous abri froid, en pleine terre, de juin à octobre. Photo Solarenn
Solarenn commercialise, dès cette année, une gamme de tomates bio, en grappe et côtelées Noires cultivées sous abri froid, en pleine terre, de juin à octobre. Photo Solarenn

 
La coopérative maraîchère Solarenn a réalisé en 2020 un chiffre d’affaires de 50 millions d’euros, en hausse de 8 % par rapport à l’année précédente. Cinquième opérateur du marché de la tomate en France, elle a commercialisé 30.000 tonnes de tomates sur l’année, ainsi que 40 tonnes de fraises gariguette et 100 tonnes de mini-poivrons. 
 
La surface totale de serres de Solarenn est inchangée en 2020, avec près de 65 ha. En tomate, le segment des petits fruits reste dominant en surface avec plus de 40 %. Les petites couleurs poursuivent leur progression, tout comme le segment des « anciennes »  (+ 13 %), essentiellement en mélange et côtelées Noires. Ces développements se font au détriment du segment des « classiques » qui représente encore 38 % de la surface de tomates.

Le lancement d’une gamme de tomates bio
 
La coopérative bretonne continue de faire le pari de l’innovation dans son offre produits, avec le lancement, cette saison, d’une gamme de tomates certifiée « Agriculture biologique », en grappe et côtelée Noire. Cette nouvelle production est cultivée sur 1,25 ha, sous abri froid, non chauffé, en pleine terre, de juin à octobre. « Cette petite surface est le point de départ d’une nouvelle histoire qui s’écrit au sein de la coopérative. L’idée est de développer la gamme auprès des maraîchers dès 2022 », a indiqué Christophe Rousse, président de Solarenn, lors d’une conférence de presse.
Ces tomates bio, dont le potentiel de production est de 250 tonnes, sont principalement commercialisées en vrac, en circuit spécialisé.
 
Le cultivé Sans Pesticides pour 91 % de la production
 
En 2021, la culture Sans Pesticides de synthèse est solidement ancrée dans les pratiques des maraîchers Solarenn. L’ensemble des volumes s’inscrit dans cette méthode de production, même si elle ne concerne commercialement que la moitié de la surface de tomates. En moyenne sur la saison, 91 % de la production est livrée conforme. Cette démarche a également été valorisée commercialement en mini-poivrons. « Entre 2019 et 2020, le volume des ventes de « sans pesticides » a progressé de 71% », a indiqué Christophe Rousse.
La coopérative a par ailleurs annoncé avoir choisi, dans le cadre de l’Alliance Nature et Saveurs, en accord avec Savéol et Prince de Bretagne, de commercialiser le label « Cultivées Sans Pesticides » sous marque distributeur. Une opération de communication va être déployée dans le métro parisien, dès ce mois de juin.
 
1,2 million d’euros dans les économies d’énergie et le développement durable
 
L’année a été marquée par des investissements dans les économies d’énergie et le développement durable à la station de conditionnement de Saint-Armel (35), où 1,2 million d’euros ont été injectés dans de nouveaux équipements, pour le démarrage de cette saison 2021.
 
Un nouveau groupe froid vient d’être mis en service. « L’installation de groupes frigorifiques plus performants et plus économes permet de climatiser 100 % de la surface de la réception aux expéditions, en passant par le conditionnement, tout en réduisant la consommation électrique de 20 %. »
 
Par ailleurs, l’acquisition de deux nouvelles emballeuses permet la pose de coiffes carton sur les barquettes afin de disposer d’une offre « 0 plastique, 100 % carton » et anticiper la suppression réglementaire du plastique en 2022. « Ce coup d’avance sur les emballages va nous permettre de devenir référents emballages chez certains acheteurs majeurs, de conforter notre place chez d’autres et même de gagner de nouveaux clients », confie Christophe Rousse.
 
En 2021, sept références de barquettes sont 100 % carton, zéro plastique, chez Solarenn. La gamme concernée se décline en quatre formats : 250, 350, 400, 500 g ; les cerises rondes, les allongées, les petites couleurs et les cocktails. En attendant la réception de ce type d’emballage par le consommateur, la coopérative continue de travailler avec ses partenaires sur le reste des gammes.
À l’horizon 2022, l’objectif est de déployer les emballages 0 plastique sur l’ensemble de la gamme.

Ajouter un commentaire