Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

Fermes Déphy Écophyto

Les producteurs de tomates Prince de Bretagne ouvrent leurs serres aux scolaires

Publié le 01/06/2018 par Danielle Bodiou dans
Lors de ces portes ouvertes, les producteurs de tomates sous serre expliquent aux collégiens leurs méthodes de cultures et leurs innovations. Photo : Prince de Bretagne
Lors de ces portes ouvertes, les producteurs de tomates sous serre expliquent aux collégiens leurs méthodes de cultures et leurs innovations. Photo : Prince de Bretagne

Le groupe Dephy Ecophyto tomates Prince de Bretagne ouvre actuellement ses serres aux établissements scolaires. Ces portes ouvertes pédagogiques ont pour objectif de présenter aux élèves de la 6e à la 3e la culture de la tomate, l’intérêt de produire sous serre, les aspects liés à la protection de l’environnement et les démarches mises en place pour réduire les traitements chimiques.
Sept journées sont organisées jusqu'à la mi-juin chez des producteurs des coopératives Sica de Saint-Pol (Finistère) et UCPT (Côtes-d’Armor) afin d’accueillir plus de 350 élèves issus de collèges locaux.

« La préservation de l’environnement est un enjeu fondamental pour les producteurs Prince de Bretagne qui mettent en place de nombreuses actions pour une agriculture saine. Ils ont à cœur de partager leurs pratiques et leurs savoir-faire avec les jeunes générations afin d’obtenir des tomates aussi bonnes pour la santé que pour l’environnement ! Ce temps d’échange avec les élèves va permettre aux producteurs, soucieux de préserver l’image du métier et leur territoire, de partager leurs expériences et de faire découvrir aux plus jeunes leurs méthodes de production », indique Prince de Bretagne.
 

Seize producteurs de tomate Prince de Bretagne engagés

Le programme Écophyto a pour objectif de réduire l’utilisation des produits phytosanitaires. Il s’agit de la première démarche du genre dans des serres de tomates en production, et non expérimentales.
Ainsi, seize producteurs de tomate de la marque Prince de Bretagne se sont engagés à tester des techniques alternatives aux pesticides de synthèse, et à communiquer leurs résultats à la filière durant cinq ans. L’objectif visé est d’aboutir au « Zéro insecticide chimique en 2020 ».
 
 

Ajouter un commentaire