Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

Pommes, poires, pêches, abricots

Le projet de « super label » voulu par Vergers écoresponsables

L’objectif affiché par VER d’atteindre 50 % de ses exploitations certifiées HVE est déjà atteint en pêche-nectarines et abricots.
L’objectif affiché par VER d’atteindre 50 % de ses exploitations certifiées HVE est déjà atteint en pêche-nectarines et abricots.

Si le label Vergers écoresponsables souffle cette année ses dix bougies, Daniel Sauvaître a rappelé que les arboriculteurs auraient aimé ne pas en allumer davantage courant avril pour se protéger du gel. Le président de l’Association Nationale Pommes Poires (ANPP) était ce matin aux côtés de Bruno Darnaud le président de l’association Pêches et Abricots de France, pour le lancement de la première campagne de communication commune de ces productions autour de Vergers écoresponsables. « Cela donnera peut-être l’idée à d’autres productions de nous rejoindre au sein de Vergers écoresponsables », a lancé Bruno Darnaud.

Avec 29.200 tonnes d’abricots prévus pour la campagne 2021, soit une baisse de 60 à 70 % suite au gel, et des volumes de pêches et nectarines en recul de 30 à 40 %, la saison s’avère très compliquée pour les fruits à noyaux. Du côté des fruits à pépins, il faudra encore attendre juin pour chiffrer les conséquences de chutes physiologiques de fruits, mais la récolte de poires pourrait reculer de 20 à 30 % selon les hypothèses présentées par l’ANPP, soit entre 112.000 et 128.000 contre 160.000 tonnes habituellement, et entre 1,19 et 1,36 million de tonnes en pommes contre 1,7 million de tonnes de potentiel. Aucune rupture d’approvisionnement ne devrait cependant être observée rassure l’ANPP, rappelant l’importation annuelle moyenne de 100.000 t de poires, et de 150.000 t de pommes, permettant en partie de combler les baisses de récoltes. « Il y aura néanmoins des arbitrages plus compliqués à faire entre les débouchés frais, industrie et export, d’où l’importance de bien gérer avec les différents partenaires cette campagne atypique », a expliqué Vincent Guérin, le responsable des affaires économiques à l’Anpp.

Notoriété de 54 %

Avec 1.783 producteurs agréés Vergers écoresponsables (VER), pour 38.000 ha de vergers, le label apparait en tête du rayon fruits et légumes. Une notoriété de 54 % et un niveau de confiance de 77 % d’après le baromètre Interfel-FranceAgriMer permettent à la démarche d’afficher une ambition forte, avec le projet de « super label » décrit par Sandrine Gaborieau, responsable marketing et communication de l'ANPP, pour en faire le « leader en volumes, en confiance et en contenu ; en poursuivant le cercle vertueux de sa notoriété à cinq ans, afin de faire progresser les achats de fruits. » Sur le terrain, l’objectif affiché par VER d’atteindre 50 % de ses exploitations certifiées HVE est déjà atteint en pêche-nectarines (+ de 70 %) et abricots (63 %), et devrait l’être courant 2021 en pommes-poires. L’objectif est d’arriver à 100 % d’ici 2029.

Pour renforcer sa notoriété et la confiance des consommateurs, VER mise sur une campagne de communication au travers de spots télé, notamment un film manifeste d’une minute, impliquant deux ambassadrices productrices de pommes-poires et d’abricots, sous le slogan « Demain se récolte déjà ici ». Au-delà du sponsoring TV, diffusé dès le 31 mai en abricots, puis à partir du 25 octobre en pommes-poires, la campagne inclut une présence sur les réseaux sociaux, en magasins, et sur divers évènements (Sival, Salon de l’agriculture, Medfel etc.)…en fonction du contexte sanitaire évidemment.

Ajouter un commentaire