Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

5e gamme

Le Gouessant investit 3 millions d'euros dans son usine de transformation de légumes

L’unité passe d'une capacité de production annuelle de 7 000 à 20 000 tonnes de légumes transformés. Photo : Sacha Drouard
L’unité passe d'une capacité de production annuelle de 7 000 à 20 000 tonnes de légumes transformés. Photo : Sacha Drouard

Le pôle alimentaire du groupe coopératif Le Gouessant vient d'engager 3 millions d'euros dans le développement et la modernisation de son usine de transformation de légumes basée à Lamballe (Côtes-d’Armor). Par cet investissement, l’unité passe d'une capacité de production annuelle de 7 000 à 20 000 tonnes et peut travailler une gamme élargie de produits. Elle développe désormais une gamme de légumes blanchis, précuits et cuits : pommes de terre, carottes, navets, patates douces, panais… sous différentes présentations : cubes, lamelles, frites, wedges (quartiers de pommes de terre), demi-légumes, légumes entiers pour l’industrie agroalimentaire, mais également la restauration commerciale et chaînée. Jusque-là, l’unité de transformation de légumes commercialisait des cubes de pommes de terre fraîches et cuits pour le marché de l’agroalimentaire.
« Le Gouessant croit en l’avenir des légumes frais cuits prêts à l’emploi. Dans la mouvance de la végétalisation de l’alimentation, la coopérative mise sur son activité historique dans le secteur des légumes pour s’assurer de nouveaux relais de croissance sous sa marque Légum’Party », souligne le groupe costarmoricain.

Une coupe canon

Dans son unité de transformation, Le Gouessant a mis en place un process destiné à garantir les qualités organoleptiques des légumes. Après découpe, ils font l’objet d’un traitement à la vapeur sans aucun ajout de matière grasse, ni pasteurisation à haute température ni stérilisation, et sans additif ni conservateur. La ligne automatisée est équipée d’une coupe canon (qui permet, par propulsion hydraulique, de produire des bâtonnets carrés ou rectangulaires, des tranches longitudinales…), d’un détecteur de métal, d’un trieur optique de couleurs de dernière génération améliorant l’homogénéité des fabrications et le rendement matière.
Pour ses approvisionnements, Le Gouessant privilégie les apports de ses coopérateurs adhérents. En complément, des achats sont réalisés auprès des coopératives et des producteurs certifiés Globalgap en Bretagne et au-delà.
 

Dans la même rubrique

Ajouter un commentaire