Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

Dégâts liés au gel

L’AOP pêches abricots estime la baisse de production et l’impact sur les calendriers

Publié le 21/04/2021 par Caroline EVEN dans
Dégâts de gel sur abricots observés dans le Gard. Photo chambre d’agriculture du Gard
Dégâts de gel sur abricots observés dans le Gard. Photo chambre d’agriculture du Gard

Suite aux différents épisodes de gel enregistrés depuis début avril, l’AOP pêches et abricots de France s’attend à une forte baisse des productions de pêches-nectarines et surtout d’abricots pour la campagne 2021. Dans une note envoyée le 19 avril, elle estime que la disponibilité de pêches-nectarines se situerait entre 65 et 75 % du potentiel des entreprises de l’AOP. En abricot, la disponibilité serait comprise entre 40 et 50 %.

« L’abricot est une des productions fruitières les plus affectées en France, car les arbres se trouvent au stade ʺpetits fruitsʺ, très sensibles aux températures négatives. On observe des situations relativement différentes en fonction des zones de production, explique l’AOP. Les pêchers ont moins souffert que de nombreux arbres fruitiers en raison d’une situation géographique très méridionale et d’une moindre sensibilité de l’espèce. »

Les zones les plus touchées par le gel sont en Rhône-Alpes, avec des pertes d’environ 80 % en abricots (en l’absence de systèmes de protection) et de 60 à 100 % en pêches-nectarines. Dans la Crau, les dégâts sont parfois conséquents, et notamment dans le nord de la plaine. Dans le Gard, les systèmes de protection antigel ont contribué à limiter les dégâts. Le Roussillon a été relativement épargné.

Une offre réduite en abricots en juillet/août

La saison en abricot français démarrera autour du 15 mai, mais ensuite sa production se répartira de façon inégale. « Sa première moitié ressemblera, en matière de volumes, à l’an dernier jusqu’à la fin juin. La deuxième partie de saison, juillet et août, présentera une offre encore plus réduite que l’an passé », indique l’AOP.

En pêches et nectarines, l’offre devrait être plus régulière sur l’intégralité du calendrier, du 10 juin jusqu’au 10 septembre.

Ajouter un commentaire