Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

Europe

Freshfel réclame des aides pour la filière fruits et légumes européenne

Publié le 08/04/2020 par Bérengère Bosi dans
L'épidémie de coronavirus pourrait déstabiliser le filière fruits et légumes frais européenne pour de longs mois, estime Freshfel Europe. Photo : sezerozger/Adobe stock
L'épidémie de coronavirus pourrait déstabiliser le filière fruits et légumes frais européenne pour de longs mois, estime Freshfel Europe. Photo : sezerozger/Adobe stock

Freshfel Europe, l’association européenne des fruits et légumes frais, tire la sonnette d’alarme quant à la stabilité financière de la filière fruits et légumes frais.
 
Avec l’épidémie de coronavirus, le secteur des fruits et légumes frais se trouve bouleversé. Les coûts de production sont en forte hausse, tandis que les pertes financières s’aggravent.
« Bien que le secteur soit bien organisé et engagé dans sa responsabilité de fournir des produits frais aux consommateurs confinés chez eux, les effets de la pandémie sont ressentis par tous les acteurs de la chaîne d'approvisionnement. La disponibilité des travailleurs saisonniers est encore insuffisante dans de nombreux endroits. Cette main-d'œuvre est essentielle pour planter, préparer les vergers, éviter la non-récolte et la cueillette de produits de qualité maintenant et plus tard dans l'année », indique Freshfel Europe dans un communiqué du 8 avril. L’organisation craint que les récoltes soient perdues. Au-delà de la catastrophe économique pour les producteurs, une telle situation mettrait en danger l’approvisionnement des consommateurs.

Hausse des coûts de production et perte de marchés

Pour les producteurs, la mise en œuvre des règles de sécurité aurait engendré une hausse des coûts de production de l’ordre de 10%. « Les coûts logistiques dans la chaîne ont également augmenté de 20 à 30% en raison des retours de camions vides et des temps de trajet plus longs », ajoute Freshfel Europe.
La fermeture de la restauration hors domicile et de nombreux marchés de plein vent, suite au confinement, entraîne par ailleurs une perte de marché importante pour les acteurs de la filière fruits et légumes frais. « Au total, ce segment de marché couvre 25% de la consommation de produits frais et les chaînes de distribution n'absorbent pas tout ce volume », note l’association européenne qui craint également la fermeture de marchés à l’étranger.

Aider la filière

Ces conditions exceptionnelles font craindre à Freshfel Europe une déstabilisation de la filière à long terme. Dans ce contexte, et « compte tenu de l'incertitude croissante quant à l'avenir du secteur, Freshfel Europe appelle à la poursuite et à de nouvelles mesures de soutien pour garantir l'approvisionnement des consommateurs en fruits et légumes frais au cours des prochains mois d'été et jusqu'à la seconde moitié de 2020 ». L’organisation attend, en plus des mesures prises par la Commission européenne, un soutien accordé au titre de la PAC aux « producteurs et aux groupements de producteurs afin de refléter l'augmentation actuelle des coûts et garantir l'approvisionnement continu en produits frais ».

Ajouter un commentaire