Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

Interfel

Deuxième édition de Frutti et Veggi jusqu'au 8 décembre

La campagne de Frutti et Veggi pour sensibiliser les enfants dans les écoles à la consommation de fruits et légumes frais.
La campagne de Frutti et Veggi pour sensibiliser les enfants dans les écoles à la consommation de fruits et légumes frais. Photo : DR

Frutti et Veggi, les deux mascottes de l'Interprofession de la filière des Fruits et Légumes Frais (Interfel), font leur 2e rentrée jusqu'au 8 décembre. À cette occasion, ils ont pour mission de sensibiliser les enfants de 6 à 12 ans et leurs parents à la consommation de fruits et légumes frais.
En partenariat avec Restau'co et le Syndicat national de la restauration collective (SNRC), des animations seront organisées en restauration scolaire et traditionnelle. Des kits d'animation seront mis à disposition.
Un partenariat a été mis en place avec la chaîne Gulli pour diffuser des spots publicitaires pédagogiques, et des jeux concours ont été lancés sur les réseaux sociaux Facebook et Twitter. Cette année, les produits qu'ils devront mettre en avant sont le panais, le fenouil, l'ananas et le pomelo. Leur objectif est d'intervenir dans pas moins de 200 restaurants scolaires. Les grossistes peuvent également participer à l'événement en commandant des kits d'animation Interfel.

La pédagogie au cœur de la sensibilisation

C'est grâce à un réseau d’experts en diététique et avec l’appui des services publics qu'Interfel met en place des animations ludiques et pédagogiques pour valoriser les fruits et légumes.
Les enfants sont familiers avec l'univers des fruits et légumes: ils les apprécient, reconnaissant même leurs bienfaits pour la santé. En revanche, 57% d'entre eux mangent moins de deux fruits par jour et 49% moins de deux légumes. Sur le podium de leurs préférences, la fraise et la banane pour les fruits, la tomate et la carotte pour les légumes.
"En éducation alimentaire rien n'est jamais perdu. À tout âge on peut mettre en place un apprentissage en intégrant progressivement des légumes", affirme Sandrine Monnery-Patris, chercheuse à l'IInra de Dijon. La notion qu'il faut mettre en avant pour la consommation de fruits et légumes chez les plus jeunes c'est le plaisir. Il faut savoir être pédagogue et ne pas culpabiliser les enfants.
Pour Laëtitia Adenot Decreux, diététicienne du réseau d’Interfel, "Il faut diversifier les préparations, les enfants se lassent et ce n'est pas parce qu'ils ont dévoré une tarte aux épinards qu'il ne faut les cuisiner que sous cette forme". Enfin pour Stéphane Renou, diététicien du réseau d’Interfel en Bretagne "les enfants goûtent beaucoup plus facilement ce qu'ils ont préparé, non seulement cela leur permet de participer, mais en plus ils reconnaissent les légumes qu’ils ont préparés".

Pour plus d'information : http://www.frutti-veggi.fr/ 
Pour les kits d'animation : http://www.materiel-interfel.com/ 

                      

Ajouter un commentaire