Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

« Savéol Energies Nouvelles »

Savéol veut développer la transition énergétique chez les maraîchers

Publié le 27/04/2018 par Danielle Bodiou dans
Le président de Savéol, Pierre-Yves Jestin, a annoncé le lancement du cercle Savéol Energies Nouvelles lors de l’assemblée générale de la coopérative le 19 avril. Photo : Savéol
Le président de Savéol, Pierre-Yves Jestin, a annoncé le lancement du cercle Savéol Energies Nouvelles lors de l’assemblée générale de la coopérative le 19 avril. Photo : Savéol

Savéol, coopérative maraîchère spécialisée dans la production de tomates et de fraises, a annoncé le lancement de « Savéol Energies Nouvelles » le 19 avril, avec le soutien de la Région Bretagne. Il s’agit d’un cercle d’acteurs de l’énergie réunis autour de la coopérative pour le développement de la transition énergétique chez les maraîchers. Il rassemblera notamment l’Ademe, Armor, EDF, Eiffage Energie, Enedis, Eneria, Eqinov, GRDF, Fertigaz, Schneider Electric, SIT et Rédéo. Producteurs et spécialistes de l’énergie se rencontreront régulièrement autour d’ateliers de travail sur des sujets clés, comme la méthanisation, la biomasse, le photovoltaïque, ou encore l’efficacité énergétique. « L’objectif est d’aider les maraîchers à mettre en œuvre les solutions énergétiques les plus adaptées à leurs exploitations, dans une logique de rentabilité technico-économique. Ces actions en faveur de la transition énergétique sont en parfaite cohérence avec la Démarche Nature de Savéol qui vise à généraliser des pratiques culturales écoresponsables », souligne la coopérative.
 

Une baisse des consommations énergétiques de 40 % entre 2004 et 2014

Savéol est entré de plain-pied dans la transition énergétique il y a plusieurs années. 18% des besoins de chaleur des serres sont aujourd’hui couverts par des énergies renouvelables, à l’aide de chaudières biomasse, de cogénération biomasse et de récupération d’énergie fatale. Les maraîchers ont diminué leurs consommations énergétiques de 40% entre 2004 et 2014. Ils captent le CO2 issu des chaudières et des cogénérations pour le réinjecter dans les serres où il est consommé par les plantes, capitalisant ainsi sur le phénomène de la photosynthèse. Savéol participe également à la flexibilité du système électrique puisque un de ses sites peut « s’effacer », c’est-à-dire arrêter de consommer de l’énergie sur signal du réseau électrique, quand ce dernier est en situation de contrainte.
 
En 2017, Savéol a réalisé un chiffre d’affaires de 188 millions d’euros en incluant l’activité d’appro, la production et vente d’insectes auxiliaires pour la défense des cultures. Le chiffre d’affaires légumes de la coopérative a progressé de 32 % ces huit dernières années.
 
 

Ajouter un commentaire