Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

Champignons

Lou Légumes se lance dans la production de pleurotes

Publié le 04/02/2022 par Danielle Bodiou dans
La nouvelle champignonnière de Landivy (Mayenne) compte quatre salles de culture dédiées aux pleurotes. Photo : Jef ROZE
La nouvelle champignonnière de Landivy (Mayenne) compte quatre salles de culture dédiées aux pleurotes. Photo : Jef ROZE

Le producteur de champignons frais Lou Légumes, basé à Poilley (Ille-et-Vilaine), annonce diversifier son offre avec la production de pleurotes sur sa nouvelle champignonnière de Landivy, en Mayenne. En 2021, l’entreprise familiale a investi dans ce nouveau site de production qui compte 26 salles de culture, dont quatre sont dédiées à cette variété de champignon, également certifiée bio.

« Avec cet outil, nous plaçons véritablement la technologie au service de la naturalité et nous développons un nouveau savoir-faire », soulignent les dirigeants de l’entreprise.

Les équipes de Lou Légumes ont acquis de nouvelles compétences pour développer le pleurote, dont le processus de culture se révèle très différent de celui des autres variétés de champignon : un cycle de croissance deux fois plus long que celui du champignon blanc de Paris ou le Bella Rosé (8 semaines contre 4), pas d’arrosage nécessaire mais un besoin de lumière important en fin de cycle ou encore une atmosphère plus chaude et une hygrométrie plus faible.
Avec cette nouvelle production de pleurotes, déclinée en trois références, Lou Légumes entend renforcer l’offre de champignons frais et français auprès des consommateurs et s’ouvrir à d’autres marchés, tels que la restauration.

« 70 % des champignons consommés en France sont encore des champignons importés », rappelle Emmanuelle Roze Chapuzet, codirigeante de Lou Légumes.

 

Une quatrième champignonnière en 2022

En 2021, Lou Légumes s’appuie sur 320 collaborateurs et comptabilise 53 salles de culture sur ses sites de Poilley (35), Landivy (53) et Ternay (41). Sa capacité de production est de 10 000 tonnes de champignons par an, toutes variétés confondues (champignons blancs de Paris, Bella Rosé, Portobello…).
L’entreprise prévoit la construction et la mise en route d’une quatrième champignonnière à Chaspuzac (Auvergne-Rhône-Alpes) d’ici la fin du premier trimestre 2022 pour développer la commercialisation du champignon dans le sud de la France. En plus des recrutements prévus pour cette nouvelle champignonnière, d'autres sont en cours sur les trois sites opérationnels. 
 

Ajouter un commentaire