Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

Mâche

Les producteurs demandent le soutien des consommateurs

La filière mâche du bassin nantais regroupe cinq organisations de producteurs et plusieurs entreprises indépendantes. Photo : O.leveque/Pixel6TM
La filière mâche du bassin nantais regroupe cinq organisations de producteurs et plusieurs entreprises indépendantes. Photo : O.leveque/Pixel6TM

Renchérissement du coût horaire du travail, accroissement des opérations de désherbage… Les producteurs de mâche du bassin nantais ont vu leurs charges de production augmenter significativement au cours des derniers mois, dans certains cas jusqu’à 40%. Les Maraîchers Nantais avaient déjà tiré la sonnette d’alarme à ce sujet : une première fois en janvier, à la veille du Sival, puis début mars, en sortie de campagne hivernale.

Certaines enseignes jouent le jeu

La filière a également lancé un appel aux opérateurs de l’aval afin qu’ils prennent en compte cette réalité pour revaloriser les prix, tant sur le marché de gré à gré que dans le cadre de la contractualisation. Selon les Maraîchers Nantais : « les premières remontées de producteurs laissent à penser que cette demande a pu être entendue ; quelques enseignes semblent en effet avoir donné des signes d’encouragement lors des négociations commerciales de printemps. »
La filière en appelle désormais au soutien des consommateurs pour encourager durablement des signes de solidarité.
Rappelons qu’avec une production annuelle de près de 35 000 tonnes, le bassin nantais représente 85 % de la production nationale et plus de 50% de la production européenne de mâche.

Ajouter un commentaire