Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

Agrivoltaïsme

Sun’Agri couvre 4 ha de vergers à la Sefra

Publié le 15/03/2022 par Olivier Lévêque dans
Inauguration du dispositif agrivoltaïque Sun'Agri à la Sefra. Photo : Sun'Agri
Inauguration du dispositif agrivoltaïque Sun'Agri à la Sefra. Photo : Sun'Agri

Vendredi 10 mars, Sun’Agri, la station Sefra et la chambre d’agriculture de la Drôme ont inauguré, à Étoile-sur-Rhône (Drôme), une installation agrivoltaïque dynamique visant à protéger les cultures fruitières (pêches, abricots, cerises) contre les aléas climatiques. D’un montant total de 2,15 millions d’euros, ce projet comprend un démonstrateur et un dispositif expérimental pour une surface totale de près de 4 hectares (investisseur principal : la plateforme d’investissement Râcines, créée par RGreen Invest et dédiée aux projets d’agrivoltaïsme dynamique).

L’installation de la Sefra bénéficie de deux dispositifs agrivoltaïques : un démonstrateur et un dispositif expérimental. Le premier, d’une superficie de 2,6 hectares sous persiennes agrivoltaïques (accolé à une zone témoin de 1 hectare), est installé sur sept variétés d’abricots, cerises et nectarines. Le démonstrateur est équipé de filets paragrêle se déployant automatiquement en cas de grêle et produira une puissance de 1,9 MWc, soit l’équivalent de la consommation de 530 foyers. Le dispositif expérimental de 1 850 m² (pour une zone témoin de la même superficie) portera sur la variété tardive de pêches Kinoléa. Il permettra de récolter des données agronomiques scientifiques précieuses afin d’affiner les algorithmes de pilotage des persiennes agrivoltaïques. La chambre d’agriculture de la Drôme réalisera le suivi agronomique des cultures fruitières protégées par l’installation. 

Concilier ou non productions agricole et énergétique 

Pierre Royannez, président de la Chambre d’agriculture de la Drome, a déclaré :

« Pour la première fois dans notre département, la CA26 accompagne un projet expérimental en agrivoltaïsme afin d’obtenir des références scientifiques pour la filière arboricole. L’objectif étant de valider s’il est possible de concilier ou non production agricole et production d’énergie sans dénaturer la première. La chambre d'agriculture est heureuse d’accompagner ce projet depuis sa genèse. »

L’agrivoltaïsme dynamique est constitué de persiennes solaires mobiles placées au-dessus des plantes et à une hauteur suffisante pour permettre le passage des engins agricoles. Ces persiennes solaires sont pilotées à partir d’algorithmes, s’inclinent en fonction des nécessités d’ensoleillement ou d’ombrage et permettent de protéger les cultures contre les aléas climatiques.

Bruno Darnaud, président de la Sefra, ajoute :

« Ce projet permettra, outre la protection du verger, de répondre à d’autres enjeux sociétaux d’importance, que sont la réduction de la consommation en eau des arbres dans un contexte de diminution de la ressource et la production d’énergie renouvelable qui est actuellement un défi très important à relever. »

Ajouter un commentaire