Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

​Cerise

Retour à la normale pour la production française

Publié le 15/05/2020 par Aude Bressolier dans
La cerise étant un fruit particulièrement sensible, les estimations précoces de production peuvent rapidement évoluer suivant les éventuels événements climatiques ou sanitaires qui se produiraient d’ici la récolte. Photo : JackF/Adobe stock
La cerise étant un fruit particulièrement sensible, les estimations précoces de production peuvent rapidement évoluer suivant les éventuels événements climatiques ou sanitaires qui se produiraient d’ici la récolte. Photo : JackF/Adobe stock

Au 1er mai 2020, la production de cerises est estimée à 36 800 tonnes, supérieure à celle de l’an dernier (+ 5 %), et dans la moyenne des récoltes de 2015 à 2019, selon la dernière note Agreste.
 
En Languedoc-Roussillon, la production est estimée en hausse de 18 % sur un an. Dans le Gard, la récolte est attendue en hausse alors que dans le Roussillon, la pluie a gâché un potentiel initial élevé. En vallée de la Garonne, la production est estimée en légère hausse, mais avec des disparités selon les variétés. « Les vergers de variétés précoces type Burlats sont chargés alors que ceux de variétés tardives le sont peu par rapport à l’an dernier et à une année normale », soulignent les auteurs de la note.
 
En vallée du Rhône, où la floraison a été abondante et s’est déroulée dans des conditions favorables, les épisodes de gel de fin mars ont touché très localement des vergers de l’Ardèche. La production s’annonce, à ce stade, supérieure à celle de 2019 (+9 %).
 
En région Paca, les gelées de fin mars ont, quant à elles, entamé le potentiel de production, notamment les variétés précoces. Estimée à 11 300 tonnes (comme en vallée du Rhône), la production provençale est prévue en légère baisse sur un an et très inférieure au niveau moyen (-20%), comme l’avait été la récolte de 2019.

 

Ajouter un commentaire