Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

Pays de la Loire

Point ravageurs 2014

Après un hiver doux et pluvieux, contrairement au précédent, la campagne 2014 a permis à certaines maladies et ravageurs de se développer dans les vergers des Pays de la Loire.
Après un hiver doux et pluvieux, contrairement au précédent, la campagne 2014 a permis à certaines maladies et ravageurs de se développer dans les vergers des Pays de la Loire. Photo : N. Chemineau/Pixel Image

Après un hiver doux et pluvieux, contrairement au précédent, la campagne 2014 a permis à certaines maladies et ravageurs de se développer dans les vergers des Pays de la Loire, explique Stéphane Lemarche de la Fredon Pays de Loire, animateur régional surveillance biologique du territoire (SBT) arboriculture fruitière:
 

Sur les vergers de pommiers, la tavelure a été présente en raison du manque de prophylaxie hivernale. En effet, l’hiver doux et humide n’a pas permis de passer pour broyer les feuilles, entraînant l’apparition des premières tâches début avril.

Tavelure sur Golden

Quatre risques graves de tavelure ont d’ailleurs été prédits par les modèles cette année, sur le Val de Loire. Mais globalement, la maîtrise du risque par les producteurs a été bonne sur pommiers, excepté en Golden, avec des tâches retrouvées sur feuilles début mai.
 
Si les traitements tavelure ont également permis de contrer la pression oïdium, Stéphane Lemarche rappelle la présence de la maladie des crottes de mouches en 2014, comme en 2013.
 

Cette maladie est présente selon des variétés. La Goldrush est assez touchée. Il faudra faire attention à l’évolution des symptômes, avec peut-être quelques surprises à la sortie des frigos dans les mois qui viennent, après la conservation.

Chancre sur Gala

Dernier point maladie: le chancre commun, majoritairement restreint au secteur des Mauges (Cholet), avec quelques conséquences pour la variété Gala, également touchée par le botrytis de l’œil en 2014, souligne Stéphane Lemarche.
 

 

Ajouter un commentaire