Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

Economie

L’Allemagne va se doter d’un salaire minimum !

Pour constituer sa future coalition avec les sociaux-démocrates, la chancelière allemande a accepté l'instauration d'un salaire minimum généralisé d'ici 2016.
Pour constituer sa future coalition avec les sociaux-démocrates, la chancelière allemande a accepté l'instauration d'un salaire minimum généralisé d'ici 2016.

Angela Merkel, la chancelière allemande, a annoncé fin novembre la mise en place d’un salaire minimum généralisé en Allemagne, sans toutefois en préciser le niveau, ni la date d’application ou les éventuelles exceptions. Le parti social-démocrate (SDP) et les syndicats de salariés souhaitent cependant qu’il s’établisse aux alentours de 8,50 € / heure, ce qui sera sans doute le cas.

En France, la profession se réjouit

La FNPF, Légumes de France et la Fédération nationale de producteur de l’horticulture et des pépinières se félicitent de cette future avancée et encouragent l’Allemagne à sa mise en œuvre rapide.

"Ce salaire minimum ne comblera pas toutes les distorsions de concurrence liées au volet social que nous dénonçons depuis de trop nombreuses années. Il devra être accompagné de règles complémentaires en faveur de tous les salariés, agricoles en particulier. Nous encourageons l’Allemagne à  finaliser rapidement ce projet et aller plus loin dans la mise en place de régimes de protection sociale. "

Les 3 fédérations annoncent qu’elles resteront vigilantes « pour que cette avancée allemande ne soit pas l’occasion de stopper les chantiers politiques visant à redonner de la compétitivité à nos entreprises, à sauver nos emplois notamment par une réforme du financement de la protection sociale en France ! »

En Allemagne, tandis que les conservateurs essaient de négocier des exceptions, des aménagements et des délais, les sociaux-démocrates restent droits dans leurs bottes. Ce salaire minimum permettra aussi de rééquilibrer les relations avec les voisins européens en boostant le pouvoir d’achat.

Ajouter un commentaire