Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

Ravageurs

La punaise diabolique sur plus de la moitié des départements métropolitains

Publié le 01/06/2021 par Olivier Lévêque dans
Aujourd'hui, la punaise diabolique a conquis plus de 50 % des départements métropolitains. Photo Jean-Claude Streito, Inrae
Aujourd'hui, la punaise diabolique a conquis plus de 50 % des départements métropolitains. Photo Jean-Claude Streito, Inrae

L’Inrae et le Muséum national d’Histoire naturelle ont créé deux programmes de sciences participatives pour étudier l’expansion géographique de la punaise diabolique : Agiir, puis INPN-Espèces, lancés respectivement en 2012 et 2016.  À travers une application et un site web, plus de 4.000 participants ont ainsi signalé la présence de la punaise diabolique entre 2012 et aujourd’hui. Les résultats de ces initiatives citoyennes sont parus ce 1er juin dans la revue Scientific Report, ouvrant la voie au développement de programmes similaires pour suivre l’expansion d’autres espèces envahissantes. Bilan de cette étude de huit ans : en 2019, la punaise diabolique a conquis plus de 50 % des départements métropolitains.
 
Forts de ces résultats, les chercheurs d’Inrae développent actuellement un nouveau programme de sciences participatives afin de surveiller trois espèces potentiellement envahissantes en France : le hanneton japonais (Popillia japonica), le capricorne à col rouge (Aromia bungii) et le fulgore tacheté (Lycorma delicatula). Pour ces trois espèces, une quête sera également prochainement disponible sur INPN espèces.

Ajouter un commentaire