Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

Les Vergers Boiron, Rhoda-Coop et Lorifruit

La pêche blanche au cœur d'un partenariat de production

Lancement d'un partenariat de production en pêches en vallée du Rhône. De gauche à droite : Vincent Faugier, directeur général de Lorifruit ; Francis Genton, arboriculteur dans la Drôme ; Alain Boiron, président de Boiron Frères SAS et Christophe Claude, directeur général de Rhoda-Coop.
De gauche à droite : Vincent Faugier, directeur général de Lorifruit ; Francis Genton, arboriculteur dans la Drôme ; Alain Boiron, président de Boiron Frères SAS et Christophe Claude, directeur général de Rhoda-Coop.Photo: L. Rubio/Pixel Image

Ce vendredi 27 février, deux coopératives fruitières de la vallée du Rhône, Rhoda-Coop et Lorifruit, lançaient leur partenariat de production avec l’entreprise agroalimentaire, les Vergers Boiron, basée à Valence. Au cœur de ce partenariat: la pêche blanche, utilisée de façon constante par cette entreprise de référence dans le domaine des purées et coulis de fruits et légumes surgelés, à destination des artisans des métiers de bouche.

Alain Boiron, le président de l’entreprise, explique la nécessité de ce partenariat:

"Ce n’était pas forcément le cas il y a quelques année mais, aujourd’hui, les démarches de long termes sont une évidence. Nous avons fait deux constats: d’une part notre besoin en pêche est constant, d’autre part il est de plus en plus difficile de trouver des fruits qui correspondent à nos critères: organoleptique, goût, saveur, texture etc. Ce partenariat de production dédié à notre utilisation est donc une façon de sécuriser nos approvisionnements."

Cinq exploitations engagées

4,5 ha de vergers de pêchers sont concernés, soit un volume de 130 tonnes environ pour un rendement de 30 à 35 tonnes/ha. Cinq exploitations se sont engagées: trois de la coopérative Rhoda-Coop et deux de Lorifruit. Deux d’entre elles ont d’ailleurs accueilli les partenaires et la presse pour le lancement ce vendredi: celle de Francis Genton, arboriculteur à Granges-les-Beaumont, et celle de Jean-François Besson, à Miremande.

"En tant que producteur, cela permet d’avoir plus de visibilité dans le débouché et de s’affranchir de l'aspect très spéculatif du marché du frais", souligne Francis Genton.  

Et pour sécuriser davantage la production, les Vergers Boiron participent au fincancement de la mise en place des vergers, selon les besoins spécifiques de chaque exploitation: filets paragrêles, matériels d’irrigation, plants etc. Le contrat de production s’étend sur la durée de vie des vergers, soit environ quinze ans. Les premières plantations effectuées en 2015 entreront en production en 2017 pour une montée en puissance en 2018.

Outre la satisfation de voir revenir quelques vergers de pêcher dans le Sud-Est, l’aspect collaboratif est particulièrement apprécié par les différents acteurs du partenariat comme l’explique Vincent Faugier, directeur général de Lorifruit:

"Le cahier des charges a été mis en place par les différents partenaires et il est très évolutif, c’est ce qui est intéressant."

L'heureuse élue: la variété Bellerime®

Pour choisir LA pêche, les Vergers Boiron se sont appuyés sur la Station expérimentale fruits de Rhône-Alpes (Sefra) qui leur a présenté une dizaine de variétés de pêche blanche pouvant correspondre à leurs critères. Les variétés ont ensuite été testées pour la transformation et la surgélation. C’est ainsi que la variété Bellerime® a été retenue. Deux années de tests de fabrication ont permis de confirmer ce premier choix.

Cette pêche à chair blanche, juste rosée autour du noyau, permet d’obtenir des purées légèrement colorées. Elle se récolte la première quinzaine d’août.

Ajouter un commentaire