Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

Salaire minimum en Allemagne

La filière craint une dérogation pour les salariés agricoles

La mise en place d'un salaire minimum en Allemagne était perçue comme un premier pas vers une convergence sociale en Europe.
La mise en place d'un salaire minimum en Allemagne était perçue comme un premier pas vers une convergence sociale en Europe.

8, 50 € brut de l'heure : c'est le salaire minimum qui sera mis en place en Allemagne, et ce, dès janvier 2015. Une très bonne nouvelle, certes, mais quelque peu ternie pour les producteurs de fruits, de légumes et de végétaux d'ornement : ces derniers redoutent en effet l'existence d'un régime dérogatoire pour les saisonniers agricoles.

Regrets

"Le flou règne sur cette exception !, s'inquiètent les différents syndicats dans un communiqué commun. Certains annoncent que les saisonniers seraient exclus du salaire minimum. D'autres parlent de conditions spécifiques.... Mais pour quelles raisons le travail agricole serait-il moins reconnu ? Et pourquoi ses salariés seraient moins payés et moins protégés ?"

Cette semaine, le Conseil fédéral allemand doit se prononcer sur la mise en place de ce salaire minimum. Légumes de France, la FNPF et la FNPHP demandent qu'à cette occasion des précisions soient données, et "que l'Allemagne revienne sur ce régime dérogatoire qui aggravera les distorsions de concurrence".

La mise en place d'un salaire minimum en Allemagne était perçue comme un premier pas vers une convergence sociale en Europe. Légumes de France, la FNPF et la FNPHP regrettent que certains secteurs puissent en être exclus.

 

Ajouter un commentaire