Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

Agreste

Jusqu’à -6% de récolte en fruits à noyaux

Agreste vient de publier ses estimations de récoltes 2015 en fruits à noyaux: pêches-nectarines, abricots et cerises.
Agreste vient de publier ses estimations de récoltes 2015 en fruits à noyaux: pêches-nectarines, abricots et cerises. Photo: mashiro2004/Fotolia

Agreste vient de publier ses estimations de récoltes 2015 en fruits à noyaux: pêches-nectarines, abricots et cerises. Comparé à 2014, les volumes seraient respectivement en recul de 3%, 6%  et 2%.
 

• pêches, nectarines, brugnons, pavies: 226 200t, - 14% comparé à la moyenne 2010-2014

Au 1er juin 2015, Agreste annonce un potentiel de production en pêches, nectarines, brugnons et pavies pourrait diminuer de 3% par rapport à la récolte de 2014 (contre -4% annoncés lors du Medfel) et de 14% par rapport à la moyenne 2010-2014 (lien avec la baisse des surfaces de 13%), avec une estimation à 226 200 tonnes. Des incidents climatiques ou sanitaires pourraient cependant faire évoluer cette estimation d’ici à la récolte.
 
En Languedoc-Roussillon, la légère baisse de rendement annoncée s’accompagne d’un recul des surfaces qui se poursuit (prév. 2015: 100 000t, -5% par rapport à 2014). En région Paca, la production pourrait être équivalente à celle de l’an dernier (62 000t). En Rhône-Alpes, le potentiel de production s’annonce satisfaisant selon Agreste (41 000t, -4%).
 

• Abricots: 165 700t, +6% par rapport à la moyenne 2010-2014

Au 1er juin 2015, la production estimée d'abricots reculerait de 6% par rapport à la récolte importante de 2014 avec 165 700 tonnes annoncées par Agreste, tout en restant supérieure de 6% à la moyenne 2010-2014. Les rendements sont très hétérogènes selon les secteurs et les variétés. Des incidents climatiques ou sanitaires peuvent survenir jusqu’à la récolte et faire évoluer cette estimation.

En Rhône-Alpes, les rendements sont envisagés en recul de 6% comparés à 2014, avec 96 600t. En Languedoc-Roussillon 42 500t d’abricots sont prévues (-6%). En région Paca, les calibres sont moins importants qu’initialement, en raison de fortes chaleurs, pour un volume de 24 000t annoncées (-3%).
 

• Cerise: 46 300t, 14% au-dessus de la moyenne 2010-2014

Au 1er juin 2015, le potentiel de production de cerises diminuerait légèrement de 2% comparé à celui de 2014, avec 46 300t, et se situerait ainsi 14% au-dessus de la moyenne quinquennale. Pour rappel, les productions de 2012 et 2013 ont été les plus faibles des dix dernières années.
 
En Rhône-Alpes, la production s’annonce hétérogène selon les variétés ou les zones géographiques, avec un calibre prévu moyen, avec 12 700t annoncées, équivalent à l’an dernier. En région Paca, les surfaces diminueraient sensiblement (-4%), et la récolte se situerait à 18 900t, en recul d'un point comparé à 2014. En Languedoc-Roussillon, les volumes attendus reculeraient sur un an (4 800t, -8%), surtout dans le Roussillon où la pluie et le vent violent ont réduit le potentiel. En Midi-Pyrénées, la production s’annonce en baisse sur un an de 5% avec 4 000t.
 
La campagne de commercialisation 2015 de la cerise française a commencé à la mi-mai avec 15jours de retard par rapport à 2014. Les cours s’orientent vite à la baisse (sur le mois: 4% au-dessus de la moyenne 2010-2014), en raison de la demande relativement faible et de la dépréciation des fruits touchés par des vents violents, précise Agreste.
 

Ajouter un commentaire