Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

A Green Start'Up

Des projets créatifs primés au Sival

Les présentations en 6 minutes top chrono devant un jury (Crédit mutuel, organisateurs, Végépolys, etc.) ont permis de départager les lauréats lors du dernier A Green Strat’up au Sival 2016.
Les présentations en 6 minutes top chrono devant un jury (Crédit mutuel, organisateurs, Végépolys, etc.) ont permis de départager les lauréats lors du dernier A Green Strat’up au Sival 2016. Photo : O.Lévêque/Pixel Image

Après Tech’Elevage en 2015, c’est au Sival qu’a été organisé le concours A Green Start’Up, initié par la chambre d’agriculture de Vendée et Hervé Pillaud (célèbre "ageekulteur"), et dupliqué pour le Salon angevin des cultures spécialisées. À la manière des "barcamps" (ateliers participatifs nés dans la Silicon Valley), A Green‘Startup permet de concrétiser des idées créatives en offres réalistes. Une dizaine de projets plus ou moins aboutis de startups innovantes (créées ou en cours de création pour certaines) ont pu être présentés lors de la finale jeudi dernier.

Accompagnées d’une vingtaine de "mentors" aux compétences variées (business model, communica­tion, marketing...), les dix équipes composées d’étudiants, d’agriculteurs ou de professionnels indépendants, ont travaillé collectivement et amélioré leurs projets, dans un esprit d’échange et de partage des savoir-faire. Les présentations en 6 minutes top chrono devant un jury ont permis de départager les lauréats: trois primés, et un quatrième pour le coup de cœur du jury.

Trois projets récompensés

  • Tractory: plateforme collaborative de travaux agricoles

Ce projet, porté par Damien Pierre et Quentin Dechabot (deux jeunes "makers"), propose de créer une plateforme collaborative, regroupant et comparant les différentes offres de prestations de services de matériels agricoles disponibles près de chez soi. Une notation des deux parties (bénéficiaire, prestataire), permet de valider le niveau de satisfaction, et amène de la confiance sur le service. Plus que la location de matériels possédés en propre par les agriculteurs, cette plateforme vise davantage à fluidifier et à donner de la lisibilité aux offres de prestations agricoles, en valorisant l’économie collaborative.
 


Ce projet a été récompensé par une adhésion et un accompagnement Vegepolys, un stand "jeune pousse" sur le Sival 2017 ou 2018, un hébergement et un accompagnement chez We Forge (incubateur de startup à Angers).

 

  • Projet de transformation des déchets plastique recyclés pour des matériaux de construction

Idée de Ludovic Briand, porteur du projet ayant baroudé et travaillé en Afrique: valoriser les plastiques, même souillés, en matériaux de construction par ajout d’autres matières premières. Objectif: remplacer le liant béton par un liant plastique. Ecoconception, recyclage, économie au service aussi de l’environnement. A priori, pas de problème pour la sécurité, et des atouts pour l’isolation thermique.

 


Récompensé par une dotation financière de 3 000€ de la part du Crédit mutuel, une adhésion et un accompagnement Vegepolys, un accompagnement chez We Forge (incubateur de startup à Angers).

 

  • Le Bec Fin : concept de Foodtruck basé sur la création d’un nouveau débouché de valorisa­tion des cuisses de volailles (invendus producteur).

Les parties rouges (cuisses des poulets) laissées par les acheteurs qui préfèrent les filets, sont cuisinées pour être vendues sous forme de snack dans un food Truck, au Mans. Concept imaginé pour un producteur de volailles avec le soutien de la chambre d'agriculture départementale, mais pouvant s’ouvrir à davantage d’éleveurs.
 


Récompensé par un accompagnement par la chambre d’agriculture régionale.

 

COUP DE COEUR

  • Agriviz : outil prédictif d’analyse des risques agricoles utilisant le Big Data.

Idée portée par Georges-Alexandre Clémence: passer d’un forfait pour les assurances agricoles à un modèle prédictif, par analyse statistiques de données agricoles et météo.
 


Récompensé par un accompagnement et un hébergement par les Champs du possible.

 

Ajouter un commentaire