Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

Sud Expé Languedoc-Roussillon

Des formations pour les adhérents de Sud Agro Météo !

Station météo du réseau SAM chez un pomiculteur du Gard.
Station météo du réseau SAM chez un pomiculteur du Gard. Photo: L.Rubio/Pixel Image

Après trois ans d’expérience, avec la mise en place des stations météo et la construction d’une plateforme Internet, le réseau Sud Agro Météo (SAM) de Languedoc-Roussillon est opérationnel et propose des journées de formation pour le mois de Février:

"L’idée est que nos utilisateurs s’approprient davantage le site Internet et qu’ils aient plus d’éléments pour interpréter les courbes météorologiques et les différents modèles: carpocapse, tavelure etc., explique Xavier Crété, chef de projet du réseau SAM et responsable du programme pomme au CEHM de MarsillarguesLa formation est prise en charge par Vivéa pour les exploitants, mais on restera ouvert dans tous les cas."

Sessions de formation les 9, 16 ou 23 Février !

Trois sessions de formation sont prévues pour le moment, les 9, 16 et 23 Février. Au programme de la matinée: navigation sur le site SAM (www.sudagrometeo.fr) afin d’optimiser son utilisation et la programmation des alertes. L’après-midi sera consacrée à l’interprétation des courbes (teneur en eau du sol, courbe dendrométrique etc.) et des modèles (carpocapse, tavelure etc.).

"La formation est plutôt destinée aux arboriculteurs, même si les outils sont les mêmes quelle que soit la production, souligne le chef de projet. En fonction du succès des premières sessions et des sollicitations de nos adhérents, nous programmerons sûrement des sessions spécialisées en maraîchage ou grande culture."

Il faut souligner que le projet Sud Agro Météo est une action collective, gérée et cofinancée par les producteurs. Initié en 2011 par le CEHM, le réseau a été lancé en 2013 dans le cadre du contrat de filière Agir-Fruits et Légumes. Il est désormais géré par l’Association Sud Expé qui regroupe trois stations d’expérimentation du Languedoc-Roussillon en cours de fusion: le CEHM, la Serfel et la Sica Centrex. Un technicien à mi-temps est dédié à la maintenance du matériel de SAM.

Environ 1000 ha de vergers abonnés

En 2016, le réseau sera en phase de routine et ne bénéficiera plus de financement comme c’était le cas jusqu’à présent:

"Le coût de l’adhésion revient à 22 €/ha et nous espérons ne pas dépasser les 25 €/ha en 2016, précise Xavier Crété. La location d’un dendromètre est en option pour environ 100 € par an."

Les stations météo sont disposées selon un maillage du territoire. C’est-à-dire que même si tous les adhérents reçoivent les données, seulement une partie d’entre eux héberge des stations dans leur verger. Le coût de l’adhésion reste cependant identique pour tous car 

"c’est aussi une contrainte pour les producteurs hébergeurs, explique le chef de projet. Ils ont une certaine responsabilité du matériel"

Actuellement, environ 45 stations météo sont installées en vergers de pommier pour une soixantaineen totalité. 80 à 100 utilisateurs adhèrent au réseau SAM, soit environ 1 000 ha de vergers abonnés.
Pour s'inscrire à une session de formation, contacter le secrétariat du CEHM: 04 67 41 55 00 - cehm@cehm.net

Ajouter un commentaire