Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

L’avenir de l’arboriculture française se jouerait-il à Hong Kong ?

La 6e édition du Salon Asia Fruit Logistica vient d’ouvrir ses portes à Hong Kong et se terminera vendredi ! Photo : Nathalie Ternois / Pixel Image
La 6e édition du Salon Asia Fruit Logistica vient d’ouvrir ses portes à Hong Kong et se terminera vendredi ! Photo : Nathalie Ternois / Pixel Image

Par Nathalie Ternois, envoyée spéciale à Hong-Kong

La 6e édition du Salon Asia Fruit Logistica vient d’ouvrir ses portes à Hong Kong et se terminera vendredi !

Plus de 6 000 acheteurs et exportateurs sont attendus sur les trois jours, à la rencontre de 350 entreprises présentes sur place représentant 30 pays… En quelques années, cet évènement est devenu LE rendez-vous incontournable pour tous les opérateurs de fruits (et légumes) qui veulent conquérir les marchés asiatiques….

Mais non ce n’est pas un Salon de plus ! Et oui, l’avenir de l’arboriculture (disons plutôt une partie de son avenir) se joue ici (ou plutôt là-bas, à Hong Kong) durant ces trois jours. Pourquoi ? Parce qu’il faut exporter. Et que la croissance est là-bas. Mais les chiffres, les tendances, le pourquoi du comment… ce sera dans un prochain numéro de L’Arboriculture fruitière. Laissez nous écrire….

Nous (la rédaction) nous limiterons donc à une citation, de M. Gerald Lamusse, directeur du Salon  : « Ici, en Asie, les fruits et légumes sont respectés. Ils font partie de notre culture et nous en sommes très heureux. Nous travaillons tous dur pour maintenir et construire cette image positive et justifiée de nos produits. Cela nous évitera la situation européenne et nord-américaine, où la plupart des gens connaissent le prix de production mais n’en comprennent pas entièrement la valeur… Nous ne suivrons pas le même chemin parce que notre point de départ est déjà favorable. »
 
En photo, le stand d’Interfel, qui permet à neuf entreprises françaises déjà exportatrices ou en prospection d’être présentes sur ce Salon (Cardell, Pominter, BVL, condifrance, les jardins du rabelais, pom’évasion, Apple Bird, distrimex sélection, Sikig). Blue Whale dispose maintenant et pour la 1re année de son propre stand (l’entreprise représente 60 % des exportations de pommes françaises sur le marché asiatique). Quant au kiwi Oscar … il fête ses vingt ans de présence sur ce marché….

Commentaires

Avenir de l'arboriculture ou de l'arboriculture française ?

OUI de l'arboriculture française!
Vous le verrez dans le prochain POST!!!!!

Ajouter un commentaire