Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

​Agrumes

Une production record pour la clémentine corse

Le contexte sanitaire et le recours au drive ont facilité l’écoulement des petits calibres en barquette. Photo Illustrez-vous/Adobe stock
Le contexte sanitaire et le recours au drive ont facilité l’écoulement des petits calibres en barquette. Photo Illustrez-vous/Adobe stock

Après une année d’alternance particulièrement marquée, la clémentine corse retrouve des couleurs lors de la campagne 2020/2021. Avec un rendement moyen de 25,4 tonnes à l’hectare et des superficies productives en hausse de 6 %, la récolte atteint les 37.500 tonnes, soit la meilleure récolte de la décennie. Malgré de nombreux écarts de tri, la qualité a été au rendez-vous.
À noter également que la filière biologique poursuit son essor, avec une accélération notable en 2019. Un hectare sur sept du verger de clémentiniers corses bénéficie désormais du label.

Les petits calibres sauvés par le drive

La clémentine corse s’est également bien vendue. Les cours ont été soutenus tout au long de la campagne, malgré de légères tensions en novembre, engendrées par une baisse de consommation avec le nouveau confinement. Comme le soulignent les auteurs de la dernière note Agreste :

« Globalement, les cotations 2020 sont supérieures à la moyenne des trois années précédentes pour les principaux calibres. Le contexte sanitaire a même facilité l’écoulement des petits calibres en barquette, par le développement du drive. »

Mais la réussite de cette campagne doit beaucoup à la main-d’œuvre spécialisée en provenance du Maroc et à l’appui des autorités administratives des deux pays. Dans un contexte sanitaire de fermeture des frontières marocaines et en l’absence de vols réguliers, les professionnels de la filière ont mis en place un véritable pont aérien et ont affrété à leur frais cinq avions entre Casablanca et Bastia, permettant l’acheminement de 900 travailleurs saisonniers.

 

Ajouter un commentaire