Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

Commercialisation

Pommes : les prix reflètent les difficultés à l'exportation

La production française de pommes en 2014/2015 reculerait de 8 % sur un an et par rapport à la moyenne des cinq dernières années.
La production française de pommes en 2014/2015 reculerait de 8 % sur un an et par rapport à la moyenne des cinq dernières années. Photo: C. Poulain/Pixel Image

Les prix des fruits en février et mars se maintiennent sur un an, grâce aux hausses des cours du kiwi et de la fraise qui contrebalancent la baisse des cours en pommes-poires, indique la note de conjoncture Agreste parue hier. Les prix des pommes reflètent en effet les difficultés à l’exportation. Leur déstockage se poursuit, à la faveur de températures de saison qui favorisent leur consommation. Fin février, les stocks de pommes mais surtout de poires sont en retrait par rapport à la moyenne des cinq dernières années: -16% pour les pommes et -38% pour les poires.

La production française de pommes en 2014/2015 reculerait de 8% sur un an et par rapport à la moyenne des cinq dernières années. Au niveau européen, elle augmenterait de 9% par rapport à 2013 et de 13% comparé à la moyenne 2009/2013. La Pologne, principal fournisseur européen du marché russe (85% des exportations européennes de pomme vers la Russie), a vu sa production augmenter de 12% sur un an et de 36% par rapport à la moyenne quinquennale!

Moins d'export vers l'Europe, plus vers l'Asie

Après un rebond lors de la campagne 2013/2014, les exportations de pommes françaises sur les sept premiers mois de la campagne 2014/2015 reculent (-7% sur un an et -6% par rapport à la moyenne sur les cinq dernières campagnes). Elles diminuent sensiblement vers l’Europe (-15%) et notamment vers l’Allemagne (-38%), les Pays-Bas (-31%) et le Royaume-Uni (-8%), en lien avec des récoltes abondantes sur ces pays.

À l’inverse, les exportations françaises continuent leur croissance vers certains pays tiers (+7%) notamment en Asie. À destination de la Chine, elles ont doublé sur un an. Leur croissance atteint +31% vers Hong Kong et +63% vers Singapour. Le total des ventes à destination de ces trois pays a triplé en cinq ans et représente peu à peu une part significative de l’ensemble des exportations françaises (près de 4%). Les exportations vers l’Algérie, l’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis progressent de respectivement 13%, 28% et 23% sur un an. À eux trois, ces pays représentent 24% du total des exportations françaises.
 

Ajouter un commentaire