Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

​Covid-19

« Les prix des fruits et légumes frais peuvent être légèrement impactés » selon Interfel

Publié le 07/04/2020 par Olivier Lévêque
Au-delà des effets météo, Interfel souligne que la situation actuelle amplifie au niveau des quantités et des prix, des mouvements traditionnellement observés à cette période de l'année pour certains produits. Photo : O.Lévêque/Pixel6TM
Au-delà des effets météo, Interfel souligne que la situation actuelle amplifie au niveau des quantités et des prix, des mouvements traditionnellement observés à cette période de l'année pour certains produits. Photo : O.Lévêque/Pixel6TM

Mobilisée depuis le début de la crise Covid-19, l'interprofession des fruits et légumes frais souligne que la France est l'un des pays qui a « le mieux réussi à maintenir son offre et sa consommation de fruits et légumes frais dans un contexte fortement dégradé ». Au-delà des effets météo, Interfel souligne que la situation actuelle amplifie au niveau des quantités et des prix, des mouvements traditionnellement observés à cette période de l'année pour certains produits.

« Les prix des fruits et légumes frais peuvent être légèrement impactés, pour nos produits de saison, par l'évolution de certains coûts comme ceux, notamment, du transport ou des impacts liés au manque de main-d'œuvre. De même, certains produits qui, généralement, ne sont pas des fruits et légumes leaders dans la production nationale à cette période, peuvent actuellement subir des variations rapides de prix. La fraise et l'asperge qui étaient, encore récemment en gestion de crise conjoncturelle « prix », ont pu grâce aux efforts collectifs retrouver un prix de référence normal à cette époque. Ainsi, on peut parfois constater que certains produits ont pu faire l'objet soit d'augmentation de prix, soit de baisse, bien que la majorité des fruits et légumes frais reste quasi stable, notamment tous les produits stockables.

L'interprofession indique se mobiliser pour « soutenir le potentiel de production de l'offre française qui, dans certaines productions, est structurellement largement minoritaire pour notre marché ». Cependant, la filière reste également sur le front pour assurer un niveau de consommation en fruits et légumes frais permettant les équilibres alimentaires qui sont un enjeu de santé publique.  

 

Dans la même rubrique

Ajouter un commentaire